noscript

Please Wait...

La symbolique du drone «huppe» et la gravité du «grand message»

 La symbolique du drone «huppe» et la gravité du «grand message»
folder_openAnalyses access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

La scène politique et médiatique s'est préoccupée ces dernières heures dans l’analyse des messages vidéo diffusés par le média de guerre de la Résistance islamique, après une annonce concise intitulée «Attendez... ce que Al-Hudhud a rapporté».

Concernant le timing, les images ont été diffusées peu après la visite de l'émissaire américain au Liban, Amos Hochstein, et ses rencontres avec plusieurs responsables libanais dans le cadre des efforts et pressions pour atteindre le calme sur le front nord de l'ennemi.

Quant à la forme, plusieurs observations sont liées à la durée de la vidéo, la diversité des cibles précises qu'elle a enregistrées, et les messages implicites et explicites qu'elle a transmis au commandement de l'ennemi :

1-Le nom : La vidéo porte le titre Al-Hudhud (La huppe), le nom du drone de la Résistance qui a survolé la Palestine occupée à différentes profondeurs et a réussi à franchir les systèmes de défense aérienne de l'ennemi. L’engin est revenu avec les informations nécessaires sans que les radars ne parviennent à le détecter. La huppe symbolise aussi, dans l'histoire coranique, le messager expérimenté et rapide. L'histoire de cet oiseau est souvent utilisée comme parabole sur les techniques de guerre psychologique dans les médias.

Sur le plan scientifique, la huppe est très rapide en vol, endure les conditions difficiles, est intelligente et rusée, et a la capacité de se cacher et de se défendre.

2- La durée : La vidéo de propagande de guerre publiée par le média de guerre du Hezbollah sur les cibles filmées au-dessus de la Palestine occupée dure neuf minutes et trente-deux secondes. Les séquences ont été réparties de manière inégale sur les trois cibles de la vidéo, se concentrant principalement sur le port maritime de Haïfa (ce qui est peut-être intentionnel). Cette séquence dure environ quatre minutes et cinquante secondes, contre deux minutes pour «Kiryat», et deux minutes et dix secondes pour le complexe des industries militaires - société Raphael.

3-Dans les détails des cibles, on constate trois modèles d’objectifs :

Le complexe des industries militaires «société Raphael» est une cible militaire pure, comprenant une zone industrielle militaire appartenant à l'entreprise, qui abrite un grand nombre d'usines (usines de systèmes de contrôle et de guidage) et d'entrepôts, ainsi que des champs d'essai (entrepôts de moteurs de missiles, entrepôts de missiles de défense aérienne) où sont fabriqués et assemblés les composants des systèmes de défense aérienne actifs, en particulier le «Dôme de Fer» et «Fronde de David». Selon la vidéo, la zone est extrêmement sensible et secrète, et sa superficie totale est de 6,5 km2, à 24 km des frontières libanaises.

La région du port de Haïfa est une zone stratégique par excellence, car elle contient des cibles stratégiques sensibles ainsi que d'immenses installations militaires, industrielles et commerciales, notamment :

- Les réservoirs de produits chimiques et de pétrole

- La base navale de Haïfa, responsable du front maritime nord (qui est la principale base navale de l'armée «israélienne»).

- Le port civil de Haïfa, le plus grand en Palestine occupée, où se trouve le bâtiment du commandement de l'unité des sous-marins «Shayetet 7».

- Les navires «Saaer 4.5», «Saaer 5» et «Saaer 6» dédiés à la lutte anti-sous-marine

- Les bateaux «Devora»

- Le quai de Merzahi

- La centrale électrique et l'aéroport de Haïfa.

Tous ces éléments font de cette région une cible stratégique majeure.

Les «Krayot» sont une zone urbaine et résidentielle à forte densité de population, située au nord de la ville occupée de Haïfa, le long de la baie de Haïfa. Cette zone compte 260 000 colons répartis dans 6 grandes villes et quartiers, sur une superficie de 20 km², à seulement 28 km de la frontière libanaise.

 La vidéo de la Huppe a fourni des images détaillées et précises des rues, des bâtiments et de la circulation dans ces villes, notamment dans des lieux comme «Moshavei Tzava», la place «Karmi», le centre commercial «Ofer Ad», le complexe «Savionim Yam», les tours des jardins d' «Abraham», et le grand centre commercial «Big Krayot».

4- Les parties :

C'est peut-être l'une des premières fois que les médias de guerre de la Résistance islamique présentent une vidéo contenant des parties. En effet, la vidéo «Al-Hudhud» a révélé, dès ses premières secondes, l'existence d'une deuxième partie, dont la date de diffusion et les cibles filmées n'ont pas été annoncées. La vidéo a également fait allusion à ce qui suivrait avec l'expression «à suivre».

La vidéo a débuté par des images des colonies «israéliennes», de «Kiryat Shmona» à «Nahariya», en passant par Safed, «Carmel» et Haïfa jusqu'à «Afula». Elle s'est terminée par la phrase citant le verset coranique : «Ne vois-tu pas que c'est Dieu que glorifient tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre»…

Les séquences ont révélé une grande précision dans les coordonnées, avec une indication des distances et de leur éloignement géographique par rapport à la frontière libanaise, ainsi que la dangerosité et la multiplicité de certaines cibles militaires et stratégiques, dont la destruction pourrait infliger de lourdes pertes à l'ennemi, comme les dépôts de pétrole et les réservoirs de produits chimiques. Cependant, le dommage le plus important résiderait dans la prise de conscience des colons de l’entité sioniste, qui réaliseraient qu'ils ne sont en sécurité nulle part dans cette terre, où le Hezbollah dispose de capacités de renseignement supérieures, atteignant les bâtiments qu'ils habitent, survolant leurs complexes commerciaux et leurs marchés, leurs rues, pistant le trajet de leurs véhicules, leur port, leurs navires, leurs usines militaires et leurs dépôts de pétrole, et ce sans faille. Si le commandement de la Résistance le décidait, toutes les cibles révélées dans la vidéo «Al-Hudhud» pourraient être détruites.

 

Comments

//