noscript

Please Wait...

achoura2019

De l’extrémisme à l’islamophobie, quelle est la situation des musulmans en Europe ?

De l’extrémisme à l’islamophobie, quelle est la situation des musulmans en Europe ?
folder_openAnalyses access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Antoine Charpentier

Les relations entre l’Islam et l’Europe souffrent de nos jours d’un grand malentendu et de multiples incompréhensions, ainsi que d’un cumul d’évènements sortis très souvent de leurs contextes, pour servir quelques intérêts politiques et surtout économiques. Les différentes politiques européennes, depuis plusieurs décennies, envers les peuples arabes en général, et les musulmans en particulier ont généré beaucoup de rancunes, et de très grandes colères, que l’Europe peine à comprendre, du fait de l’hégémonie américaine sur elle.

Le regard péjoratif que porte actuellement l’opinion publique européenne vis-à-vis de l’Islam est dû en grande partie aux médias soumis, pour la plupart aux lobbies sionistes, ainsi qu’à certains mouvements fondamentalistes chrétiens. Ces médias œuvrent quotidiennement afin de promouvoir une fausse image de l’Islam. Les sionistes vivent de nos jours, en Europe une conjonction d’intérêts avec certains mouvements fondamentalistes et extrémistes chrétiens, similaire à la conjonction d’intérêts, qu’il y a eu avec des mouvements fondamentalistes musulmans au Moyen-Orient, lors de ce qui a été connu par le printemps arabe.

Nombreux sont de nos jours les acteurs qui attaquent l’Islam en Europe, pour des raisons différentes. Cependant, ils se comportent de la même manière avec le christianisme occidental, et ses institutions ecclésiales. En ce qui concerne l’Islam, ils s’obstinent à le lier au terrorisme qui sévit au Moyen-Orient et en Europe. Toutefois, ils nient délibérément qu’une des raisons primordiales de l’émergence du terrorisme internationale est l’ensemble des politiques étatsuniennes et européennes au Moyen-Orient.

Les sionistes exploitent l’inquiétude profonde des peuples européens, à propos d’un monde fortement troublé, de l’expansion du terrorisme à l’intérieur de l’Europe, des crises économiques et sociales, afin de satisfaire leurs propres objectifs. Leur premier but est de détourner les regards de la vérité, qui est l’occupation de la Palestine et de plusieurs terres arabes. Néanmoins, il existe une volonté concurrentielle avec la présence de l’Islam sur le vieux continent. Cette concurrence prend l’allure d’une lutte acharnée, fondée sur multiples études affirmant qu’à partir de 2050, l’Islam aura un poids politique et social considérable en Europe.

Quant à l’extrême droite européenne, elle est de prime abord contre l’Islam par principe religieux, et pour des objectifs électoraux. De surcroît, elle reflète par son comportement et ses discours une image erronée du christianisme, auquel elle réclame son appartenance.

Les expressions racistes, les actes intégristes sont très fréquents de nos jours en Europe, après qu’ils étaient bannis, au nom du respect de la liberté, de l’appartenance politique et religieuse d’autrui. L’Europe est face à une pensée qui peut se traduire par une forme du terrorisme au nom d’un faux idéal patriotique.

Différents acteurs, dont l’extrême droite européenne utilise la problématique des réfugiés, pour effrayer l’opinion publique, considérant qu’ils sont tous musulmans, et que cela menace l’avenir de l’homme européen. Il est certain que la thématique des réfugiés n’est pas une mince affaire ni pour l’Europe, ni pour les réfugiés eux-mêmes. Au premier abord, les réfugiés subissent les risques et les dangers des guerres dans leurs pays respectifs. Ils sont également victimes de leurs propres dirigeants et gouvernements, qui pour la plupart sont soumis aux diktats de l’étranger. Enfin, les réfugiés sont les victimes des mafias, et des passeurs qui les amènent en Europe, puis sont victimes du sentiment de différenciation et du racisme à leur égard.

Ceci ne justifie pas ni les erreurs, ni les comportements inadaptés, que commettent les réfugiés délibérément ou par inadvertance envers les pays européens qui les accueillent. Il est nécessaire de ne pas occulter la réalité, les réfugiés ont une rancune profonde envers l’Europe pour son implication dans ce qui se passe dans leurs pays d’origine, ne faisant pas la différence entre les peuples qui les accueillent et les gouvernements qui agissent. Tandis que ces derniers ne mettent pas en place des politiques sérieuses et constructives, afin d’intégrer au mieux possible les nouveaux arrivants, ils se contentent uniquement de verser des aides financières.

La montée de l’extrémisme en Europe pose un autre problème, celui du citoyen européen de religion musulmane. Il se retrouve aujourd’hui et après des siècles durant et de vécu sur le vieux continent, tel qu’un étranger dans son propre pays, par le fait de son appartenance religieuse.

Cependant, la majorité des musulmans d’Europe sont intégrés à part entière au sein de leurs sociétés respectives. Une minorité demeurent à la marge, mais il existe également des communautés chrétiennes, et juives fondamentalistes, qui vivent à la marge des sociétés européennes et refusent de s’intégrer d’une manière complète. Donc, le souci d’intégration ne concerne pas uniquement une minorité musulmane en Europe.

Il est difficile de nier l’attirance d’une partie de la jeunesse musulmane par les mouvements fondamentalistes, qui proposent une lecture erronée de l’Islam. Néanmoins, la jeunesse européenne, qu’elle soit issue des milieux chrétiens, ou des milieux laïcs est également attiré par les mêmes mouvances, qui offrent certainement une lecture et des pratiques erronées du christianisme. Par conséquent, le problème n’appartient pas à une composante ethnique, sociale et religieuse plus que d’autres.

Enfin, un des problèmes majeurs de l’Europe avec l’Islam est la négation de son pluralisme. Que connaissent les européens à titre d’exemple de l’Islam soufie, ou encore de l’Islam chiite, ainsi que des différents mouvements au sein même de l’Islam sunnite. L’Europe s’obstinera longtemps à portée un regard sur l’Islam à partir d’une seule lecture qui sert plus ses intérêts économiques que la paix dans le Monde ?

 

Comments

//