EXCLUSIVITÉSAnalysesAnalyses Infos d’ALAHED:42 nuances du dictateur (partie1)

Please Wait...

42 nuances du dictateur (partie1)

folder_openAnalyses access_time depuis 24 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Mohamad Gharib

Il est improbable malheureusement de croire à l’éveil de l’humanisme et des valeurs chez les dirigeants occidentaux malgré les tonnes d’encres versées depuis l’affaire du journaliste saoudien Jamal Khashoggi qui a été assassiné d’une manière moyenâgeuse au consulat d’Arabie Saoudite à Istanbul.

Quand j’étais petit mon grand-père m’avait raconté une histoire: «Il était une fois un homme pieux, très très pieux qui habitait loin des gens dans les montagnes afin de prier, invoquer et s’adonner exclusivement à Dieu. Il ne pensait qu’à Lui, son amour ultime le Seigneur des terres et des cieux.

Un des disciples de Satan lui fit part de l’histoire de cet homme en lui assurant que c’est impossible de le séduire et de l’égarer. Alors Satan décida de se charger lui-même de l’affaire.

«Si Adam a succombé, tous les hommes et femmes en feraient de même», se dit Satan.

C’est Ainsi que Satan se camoufla en jeune pieux, déiste, humble, un amoureux de la lumière et de ce bon Dieu. Il se dirigea alors vers sa cible, essayant de lui parler mais le fils de l’homme ne répondit guère, tant occupé par ses prières, il pleurait, chantait avec tristesse en parlant à Dieu.

Donc Satan se mit de côté et commença lui-même à sangloter et à prier de telle sorte que l’homme n’a pu s’empêcher de le regarder et s’interroger : «Qui est ce jeune qui pleure plus que moi ? Quelle douleur dans sa voix ! Quel amoureux de ce Dieu tout puissant !».

Notre cher ami était déchiré entre parler ou se taire, lui qui avait pris le large loin des humains pour ne pas se mélanger à leurs saletés, leurs péchés. Il ne voulait pas se mêler aux gens, il voulait être le seul aimant de Dieu.

«Non ! Je ne lui parlerai pas ! Je vais m’approcher et l’entendre, je vais l’imiter. Je vais apprendre ses prières sans lui adresser mot», se dit ce pieux à lui-même.

En même temps, Satan brulait de l’intérieur, il n’avait depuis longtemps prié autant pour Dieu ! Oui en effet, un jour, quelques milliers d’années auparavant, il était le plus grand amoureux conscient volontaire de Dieu. Il fut nommé le Paon des anges même s’il était un Djinn mais à cause de son adoration et son admiration exceptionnelle de Dieu, il a pu gravir les échelons et devenir l’élu jusqu’à… l’arrivé de L’homme, humain, l’autre créature consciente «Adam», dans lequel Dieu lui infligea le test ultime de «l’arrogance» ou de l’humilité si vous voulez.

«Prostenez-vous pour mon Elu, mon choisi l’homme Adam» dira Dieu (Allah «le Dieu» en arabe «elohim» en hébreux. Le Dieu sans Nom Al ilah ou qu’il a un nom mais nous ne connaissons pas encore ou il n’y a que très peu qui le connaissent. Ce Dieu nous a demandé de l’appeler «Dieu» tout simplement en Arabe, en Chinois, en Français, en Anglais, en Araméen, en Syriaque, en Hébreux etc .)

«Et Moi ?!», répliqua Satan avec colère. «Je suis l ‘élu, tu m‘avais choisi !» ce fut le premier péché de Satan: la ‘colère’.

Les anges quant à eux obéirent aux ordres, ils n’ont pas de choix, ce sont les créatures logiques dénués d’émotions et de désirs «Dieu donne des ordres, nous obéissons, Gloire à toi notre Seigneur». 

«Non ! Non ! Non je ne le ferai pas. C’est Moi qui devait être ton préféré . Pas lui ! Cette créature de boue», s’indigna Satan, ainsi fut son deuxième péché :’ l’arrogance ‘

«Obéissez», répondit dieu à Satan et à ses fidèles disciples, les Djinns .

«Jamais ! Je ne prosternerai pas pour cet homme! Je suis bien meilleur ! Donne-moi la chance, épargne moi de ta colère et je le prouverai. Ni Lui ni ses descendants ne méritent ta bénédiction. Donne-moi une armée, mes disciples Donne-moi la capacité de les parler sans qu’ils me voient. Rend moi invisible et choisis une écheance, je gagnerai mon pari».

«Vous avez …… ma parole, sortez satan. Notre Rendez-vous aura lieu le Jour où les fils de l’homme choisiront de leur gré, en leur âme et conscience, le mal, la haine , la colère , le mensonge et l’injustice», annonca Dieu.

Ainsi fut la promesse de Dieu à Satan et depuis lors, nous vivons ce Défi de choisir le bien sur le mal, d’avoir la volonté de combattre ce qui est injuste et de choisir ce qui est bon. Nous sommes sur cette Terre afin de créer notre algorithme de distinction entre le convenable et le blâmable. De s’accomplir en étant l’être libre dans ses actes, et ceux qui réussissent auront la bénédiction et la vie éternelle et ceux qui échouent auront ce qu’ils mériteront.

Revenant à notre ami pieux, 40 jours après qu’il a pu voir l’autre jeune prier, jeuner et adorer le Seigneur, il finit par céder.

«Enseignez-moi, jeune homme. Je vous ai regardé passionnément. Vos prières m’ont touché, je pensais être le seul à sentir cette douleur de séparation de mon Amour jusqu’au jour où je vous ai rencontré.»

«Je dirai la même chose de vous et je pense que vous êtes plus pieux que moi car moi créature faible que je suis est parfois sujet au péché, mais vous ! Il m’est impensable par la Lumière qui émane de votre gloire ! Prions ensemble Mon Ami !»,  surenchérit satan.

Les jours passèrent et nos deux amis prièrent ensemble. Ils se sont liés et réunis dans l’amour de Dieu.

Jusqu’au jour où le jeune homme (Satan déguisé) tomba malade, saisit de frisson, chaleur et de sueur. Le pieu vit son ami succomber, que faire ? Il n’y avait personne. «J’’irai en ville, je vous apporterai de l’aide». 

«Non ! Ne faites pas ça pour moi. Vous avez juré de ne pas vous mêler aux gens. Priez pour moi, vos prières me soulageront». 

«Ah, quel amoureux de Dieu. Quel ami. Dieu Dieu Dieu je t‘invoque par ton Nom connu que de toi et tes élus, aide mon ami, ton bien Aimé !», murmura l’homme de Dieu, les larmes aux yeux.

Une longue nuit se déroula et notre ami n’a pu fermer l’oeil: prosternant, pleurant voyant son unique ami souffrir. Soudainement, le silence sévit ! un miracle : notre jeune guérit.

«Dieu Merci ! Dieu Merci», éclatèrent tous deux de joie.

«C’est grâce à vos prières, Dieu vous a entendu. J’ai pensé que je vais mourir sans pouvoir ne plus prier !», dit Satan

«J’avais peur pour la première fois de ma vie, de perdre quelqu’un. Merci Seigneur.

Quelques jours après, le jeune décide de s’en aller :

«Je vous remercie pour votre accueil, nous avons passé de merveilleux moments ensemble. J’ai beaucoup appris de vous et je le raconterai à tout le monde. Je dois m’en aller pour vous libérer et vous laisser avec notre Amour Dieu».

«Même si je me suis habitué à votre présence, mon cher ami, je vous comprends .Que dieu vous bénisse. Nous avons pu prier pour notre Seigneur. Au revoir».

Source : French.alahednews

Comments

// -0.340972