Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Idlib: manifestation en solidarité avec Al Qods à Foua et Kafarya Appel du Fatah palestinien à manifester contre la visite de Mike Pence Gaza: réouverture du point de passage vers l’Egypte pour quatre jours Loterie Green Card: Trump qualifie les migrants de «déchets» Yémen: la coalition arabe bombarde Hajjah et fait 20 martyrs Autriche: droite et extrême droite font valider leur accord de gouvernement Le Liban devance les pays arabes dans la défense d’Al Qods Pyongyang : le fait que la Corée du Nord devienne une puissance nucléaire est irréversible Des conseillers US entraînent des groupes armés pour combattre l’armée syrienne, dit Moscou Terrorisme israélien : Un Palestinien amputé des deux jambes tué par les forces de l’occupation En Europe comme aux USA, le danger vient des terroristes locaux Nouveau «jour de rage» en Palestine : quatre martyrs et des dizaines de blessés Tandem russo-chinois face à d’éventuelles frappes nord-coréennes et américaines Pour l’Iran, les Etats-Unis tentent de cacher leur rôle dans la guerre au Yémen Al Qods capitale de la Palestine : grands rassemblements à Al Qods, à Bethléem et en Cisjordanie Libye: «Il n’y a pas de solution militaire à la crise», selon l’ONU L’émissaire américain pour la Corée du Nord insiste sur la volonté de «dialogue» Moscou s’engage à éliminer tous les groupements de «Daech» restés en Syrie L’ex-ministre russe de l’Économie reconnu coupable de corruption Bachar al-Jaafari: pas de reprise de dialogue sans l’annulation du communiqué de Riyad II La Troisième intifada: Al-Qods notre capitale (vidéo) Maduro reçoit à Cuba le soutien de pays amis du Venezuela L’Iran exprime ses réserves à certains articles du sommet de l’OCI Feu vert de l’UE pour prolonger les sanctions économiques contre la Russie «Israël»/corruption: Netanyahu à nouveau entendu dans deux affaires, selon des médias
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> LE HEZBOLLAH >> SG >> Résumés des discours

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

L'équipe du site

Dans un discours télévisé prononcé ce vendredi soir pour évoquer la période de l'après-combat contre le front al-Nosra, le secrétaire général du Hezbollah Sayed Nasrallah a déclaré:

"Après les combats avec le front al-nosra, nous avons achevé un round de la bataille pour entamer un autre. Je voudrais saluer les âmes de nos martyrs et leurs familles, et nos frères combattants blessés, leur souhaitant un prompt rétablissement. Je félicite le peuple libanais et les combattants pour la réalisation totale de la victoire dans le jurd d'Arsal, et je salue la population libanaise qui a réservé un accueil chaleureux aux détenus du Hezbollah libérés hier.

Sayed Nasrallah: «Nous sommes prêts à prêter main forte à l’armée libanaise dans sa prochaine guerre contre Daech»

Nous avons dix détenus chez le front al-Nosra, un détenu chez Daech et d'autres disparus dont on ne connait toujours pas le sort. J'assure aux familles de ces combattants que ce dossier ne sera jamais clos. Nous travaillons jour et nuit pour connaitre le sort.

C'est une mission qui vient d'être accomplie, et nous commençons par d'autres. Le front al-nosra était contraint de combattre sur deux fronts, contre l'armée libanaise et le Hezbollah d'une part, et l'armée syrienne de l'autre.

La direction syrienne par sa position politique et militaire a favorisé de trancher rapidement la bataille en notre faveur. Elle a aussi coopéré pour permettre le transit des terroristes du front al-nosra. Elle a fait preuve d'une grande positivité bien que la Syrie soit la partie qui va porter le fardeau du retour de ce grand nombre de miliciens.

Le commandement syrien a traité avec le Liban avec un haut niveau moral sur cette question. Il n'a pas posé de conditions quant au nombre de déplacés et de miliciens. Il a accepté immédiatement l'accord.

Depuis les frontières libano-syriennes, le processus de transport de miliciens d'al-nosra a été rapide, sans aucune entrave. Je voudrais remercier le président syrien Bachar el-Assad et les responsables syriens pour leurs aides. Aucune instance internationale n'a pris part à la réalisation de cet accord. Seule l'armée syrienne a pris en charge le contrôle de l'application de l'accord. L'Etat syrien a tenu à tous ses engagements.

D'ailleurs, ce n'est pas une première que la direction syrienne respecte les accords dans plusieurs autres régions en Syrie. Le dossier des réfugiés n'a pas été traité comme un dossier politique, mais d'un point de vue humanitaire. J'appelle le gouvernement libanais à s'entendre avec la direction syrienne pour régler l'affaire des déplacés.

De plus, je voudrais parler du rôle des responsables libanais dans les négociations: le chef de l'Etat libanais a présenté toutes les facilités pour faire réussir les négociations. Par ailleurs. Je connais sa sympathie avec les familles des martyrs, et des combattants, surtout que lors du dernier discours, il a loué la libération du jurd libanais, le considérant comme un facteur de stabilité pour la population libanaise. Nous apprécions énormémement cette position.

Pour sa part, le chef du parlement Nabih Berri a dès le premier jour soutenu tout le processus, tout comme il a fait lors de la guerre de juillet 2006. De même, pour ce qui est du Premier ministre, il a présenté les facilités nécessaires pour faire réussir l'échange. Nous apprécions le rôle positif et responsable du Premier ministre dans cette affaire.

Lors des combats dans le jurd, nous avons eu recours aux armes et technologies de la République islamique d'Iran. Dans notre combat contre le terrorisme, c'est le soutien prodigieux de l'Iran qui favorise notre victoire.

Nos frères ont commencé à traiter l'affaire des déplacés des brigades ahlul Cham et des familles. Actuellement, le front al-nosra au Liban est du passé. Lorsque le commandement de l'armée libanaise se dit prêt à prendre le contrôle des régions libérées du jurd, nous serons disposés à leur fournir les villages. Nous n'allons pas rester là-bas. Sous le parrainage de l'Etat, la population d'Arsal sera capable d'aller dans ses vergers et champs dans le jurd.

Dans le deuxième volet de cette bataille, on va évoquer les jurds occupés par Daech. Daech contrôle un large pan de territoires frontaliers en Syrie et au Liban. Les jurds de Qaa et de Rass Baalback, ce qui équivaut à 296 km2, dont 141 km2 au Liban.

Les frontières sont clairement délimitées. L'aspect géographique ressemble à celui du jurd d'Arsal. Daech contrôle les hauteurs et les collines de ces régions. Il est clair pour tous que la libération du reste des jurd libanais sera réalisée par l'armée libanaise. Cette armée est capable de mener cette bataille à elle seule, et possède tous les potentiels nécessaires pour ce fait.

Sachez que l'armée est depuis toujours capable de relever les défis, mais le problème réside dans la décision politique. Le Hezbollah était depuis toujours prêt à prêter main forte à l'armée mais l'absence de décision politique entravait ce fait.

Celui qui construire un pays doit prendre la décision politique. Nos institutions militaires et sécuritaires sont toutes prêtes à assumer leurs responsabilités. Oubliez-nous et allez construire un pays. Rappelez-vous que les manifestations des réfugiés syriens à Arsal réclamait du front al-Nosra de poursuivre son chemin vers Beyrouth.

Nous allons donc dans une bataille, où l'armée libanaise va combattre Daech. J'annonce que le Hezbollah est disposé à aider l'armée libanaise dans sa mission. Nous sommes à vos côtés, et nous implorons Dieu pour une victoire rapide et imminente.

Nous ne posons pas de conditions préalables. Sur le front syrien, de l'autre côté de la frontière, le Hezbollah et l'armée syrienne combattront côte à côte. Celui qui va appeler à garder le front syrien calme dans cette bataille, complote contre les soldats syriens. Laissez de côté les intrigues politiques et cherchez ce qui profite au Liban. Les combats sur les deux fronts permettront de trancher rapidement la bataille, et de préserver les âmes de nos soldats.

Aux dirigeants de Daech, je dis que la décision de la bataille est déjà prise et est décisive. Daech fera face à une bataille qui jouit d'une unanimité libanaise totale, ce qui est chose rare dans ce pays.

Les Libanais et les Syriens viendront vers Daech de toutes les directions, et Daech ne sera pas capable de tenir face aux confrontations. Vous serez soit morts, soit blessés, soit détenus. Vous n'avez que quelques jours pour trancher votre décision.

De notre part, si vous choisissez les combats, la bataille sera tranchée en notre faveur. Nous défendons notre terre, notre population, nous avons assumé nos responsabilités devant notre patrie.

Je voudrais commenter l'affaire de la cellule libanaise au Koweit, dite la cellule du Hezbollah. Le Hezbollah tient fermement à de bonnes relations solides avec le Koweit, qui s'est tenu auprès du Liban lors de la guerre de juillet 2006. Le Hezbollah ne cherche pas à porter atteinte à ces relations. Nous sommes prêts à régler cette affaire calmement.

Je ne crains pas de dire la vérité. Les propos selon lesquels le Hezbollah a envoyé ou fait transiter des armes au Koweit sont erronés. Le Hezbollah ne possède pas de cellules dormantes au Koweit. Oui nous avons des partisans là-bas, tout comme ailleurs. Mais prétendre que le Hezbollah tente de déstabiliser le pays est tout à fait incorrect. Bien au contraire, nous soutenions toujours le respect de la loi, la participation au scrutin, et autres. Ce sont des accusations politiques sans fondement. J'espère que cette affaire sera traitée calmement. Nous avons l'habitude de voir la sagesse du prince koweitien, et nous misons sur lui pour régler cette question pour le bien du Koweit et du Liban.

Enfin, j'affirme que si Daech choisit la voie des négociations, la porte sera ouverte, mais s'il campe sur sa décision de va-t'en guerre, il sera alors face à une guerre décisive à laquelle tous les Libanais sont unanimes.

Source : French.alahednews

04-08-2017 | 21:47

Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut