noscript

Please Wait...

Sayed Nasrallah: La Résistance agira lorsqu’elle juge que le pétrole du Liban est en danger

Sayed Nasrallah: La Résistance agira lorsqu’elle juge que le pétrole du Liban est en danger
folder_openRésumés des discours access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

Le secrétaire général du Hezbollah sayed Hassan Nasrallah a prononcé un discours à l’occasion de la naissance du prophète Mohamad (PSL), abordant des thèmes religieux et autres politiques. Voici les principales idées politiques de son discours :

La Palestine est le premier sujet en lien avec la commémoration du prophète. En Palestine se trouvent un peuple opprimé, une terre occupée, des lieux sacrés violées et des dossiers humanitaires auxquels nul ne peut être pas concerné. Dès le début, nous avons adopté une position et nous avons annoncé que le peuple de la Palestine est un peuple opprimé qui subit des attaques. L’un des moyens de lutte en Palestine aujourd’hui est de fournir l’argent par les personnes aisées.

Les Etats-Unis et certains régimes arabes veulent que nos peuples arabes et islamiques aiment et jubilent «Israël. Ils veulent même supprimer le déni d’«Israël» des cœurs des peuples arabes et islamiques.

La bataille contre la normalisation peut être menée par chacun. A Bahreïn, les Oulémas expriment leur engagement envers la Palestine en publiant des communiqués qui condamnent la normalisation du régime et l’ouverture des ambassades, ceci en dépit des menaces et de la répression des autorités.

Lorsque les Yéménites, subissant une offensive féroce, insistent à manifester en soutien de la Palestine, c’est un aspect de l’engagement et de la responsabilité.

La conférence de normalisation à Erbil visait à tester la réaction des peuples, si ces derniers restaient inactifs, ils seraient suivis par d’autres. Le silence observé par certaines parties sur les crimes brutaux de «Daech» est étrange.

L’unité islamique signifie la coopération et le rapprochement entre les musulmans et d’éviter de se confronter. Les musulmans sont sortis vainqueurs dans toutes les guerres dans lesquelles ils ont coopéré et étaient unifiés.

La majeure responsabilité accordée aux oulémas et aux élites est d’interdire tout acte qui aboutira à la zizanie. Il faut continuer à s’en prendre sur les plans politique, populaire et médiatique à ceux qui ont été sur le point d’entraîner le Liban dans la sédition.

D’autre part, La résistance agira au temps convenable lorsqu’elle juge que le pétrole du Liban est en danger.

Comments

//