noscript

Please Wait...

Netanyahou fait laver ses linges salles gratuitement aux Etats-Unis

Netanyahou fait laver ses linges salles gratuitement aux Etats-Unis
folder_openFAITS DIVERS access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par CNEWS

Laver son linge en voyage peut rapidement devenir difficile, y compris pour les chefs d'Etat. Pour remédier à ce problème, Benyamin Netanyahou aurait eu l'idée de prendre ses vêtements sales avec lui lors de ses rendez-vous avec Donald Trump à Washington.

Selon des officiels de l'administration américaine, le Premier ministre israélien a en effet pris l'habitude de ramener des valises complètes de linge sale lors de ses voyages officiels aux Etats-Unis. Il faut dire que la Maison Blanche a pour habitude de s'occuper de la lessive gratuitement pour les chefs d'Etat. Cependant, «les Netanyahou sont les seuls à amener de véritables valises de linge sale pour que nous les lavions», ont déclaré certaines sources internes au Washington Post.

«Après plusieurs voyages, il est devenu clair que c'était intentionnel», a expliqué l'officiel en question. Questionné par le média américain, l'entourage de Benjamin Netanyahou a rejeté les accusations. Cependant, il aurait admis que ce n'est pas la première fois que de telles allégations sont formulées contre l'Israélien. Le détail de ses factures en lavage de vêtements est même devenu un enjeu politique important.

En 2016, la Cour suprême israélienne s'est rangée de son côté alors que Benjamin Netanyahou refusait de dévoiler les factures en question. Cela faisait partie des accusations de corruption qui sont proférées à l'encontre du politicien. Un procès ouvert en mai dernier doit d'ailleurs reprendre dans les prochains mois après une interruption liée au Covid-19.

Selon l'ambassade d'«Israël» à Washington, l'information formulée par le Washington Post est «absurde» et n'a pour objectif que de reléguer au second plan l'accord de paix signé récemment entre «Israël», Bahrein et les Emirats arabes unis. Cependant, cela ne va pas améliorer l'image du Premier ministre alors que des manifestations ont régulièrement lieu en «Israël» pour demander son départ.

Comments

//