Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Algérie: 4 terroristes abattus dans une opération militaire France : la sortie de l’euro pourrait prendre un an et demi, dit Le Pen Le règlement du règne saoudien attend le signal américain Le Mistral au Japon avant des manœuvres dans le Pacifique Officier sioniste: le Hezbollah est la plus grande menace Le premier train direct de Londres est arrivé en Chine Le Venezuela a lancé sa procédure de retrait de l’OEA Le président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe censuré après un voyage en Syrie Afghanistan: les Marines américains de retour dans le Helmand Un soldat allemand qui prétendait être un réfugié syrien, suspecté d’un projet d’attentat La Corée du Nord procède à un nouveau tir de missile balistique Éthiopie: 7,7 millions de personnes ont besoin d’aide alimentaire Comment l’Arabie saoudite exporte-t-elle le wahhabisme à l’étranger ? Moscou promet une réponse musclée à une éventuelle frappe US Trump estime que l’Arabie saoudite ne paie pas assez pour sa défense Une journée avec les combattants du Hezbollah à la frontière libano-palestinienne L’armée syrienne reprend le plus grand gisement de gaz du pays L’explosion du Capitole dans une vidéo diffusée par Pyongyang Assad: les USA empêchent l’OIAC d’enquêter sur l’incident à Khan Cheikhoun Afghanistan: les talibans lancent leur offensive de printemps Salman enflamme les conflits du Trône: bientôt un coup d’Etat ! L’opposant bahreïni Abdel Hadi al-Khawaja a entamé une grève de la faim en prison Arabie: appels sur Twitter pour des manifestations de chômeurs Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> EXCLUSIVITÉS >> Rapports >> Rapports

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

L’équipe du site

Le nouveau président américain, Donald Trump, prendra ses fonctions dans une semaine, en succession à Obama. Pour le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, ce fait ouvrira une nouvelle ère dans les relations avec Washington. En effet, le commandement israélien  espère l'amélioration des relations politiques avec les États-Unis. Des relations qui seraient «fructueuses sur le plan des renseignements, comme ce fut le cas durant le mandat d'Obama».

Le spécialiste des affaires sécuritaires de Maariv, Yossi Melman, a indiqué, selon des enquêtes publiées par le Washington post et le Newsweek, qu'en février 2008, et deux mois après l'accès d'Obama à la Maison Blanche, le président américain a approuvé la coordination entre la CIA et le Mossad dans une opération  conjointe visant à assassiner le grand chef du Hezbollah, Imad Moghnieh. Il a précisé qu'un accord de coopération était conclu entre les deux services. Un accord qui a englobé plusieurs opérations sécuritaires communes, des échanges  de renseignements, notamment en ce qui concerne la «lutte antiterroriste».

Selon les propos de Melman, l'opération en question était la première mission conjointe entre la CIA et le Mossad.

Et Melman de poursuivre que durant le mandat d'Obama, les opérations communes des deux services de renseignements ont augmenté. Des opérations ayant l'objectif d'avorter et de saper le programme nucléaire iranien. Il a précisé aussi que durant la même période, les relations entre l'armée israélienne et l'armée américaine se sont améliorées dans la mesure où des sessions d'entrainement communes et des manœuvres militaires des armées de l'air et des unités spéciales ont été organisées.

Toutefois, Melman explique que le mandat d'Obama a été marqué par une série d'erreurs, dont la méthode de la gestion de la crise syrienne, qualifiée par le journaliste «d'odieuse».

Quant à la nouvelle administration américaine, Melman estime que Netanyahu et le gouvernement de la droite espèrent la prise par Trump de trois démarches diplomatiques dramatiques: La première consiste à cesser le soutien des États-Unis à la proclamation de l'État palestinien. La seconde consiste à déplacer l'ambassade américaine de «Tel Aviv» à Al-Qods. La troisième, à augmenter les pressions sur l'Iran, voire à annuler l'accord nucléaire et à réimposer les sanctions contre ce pays.

Ces espoirs, d'après l'expert sioniste, sont basés sur plusieurs faits, à savoir, les déclarations de Trump durant sa campagne électorale, les nouvelles nominations dans l'administration américaine, dont la nomination du Juif Jared Kushner comme conseiller, ainsi que de l'avocat David Fredmann, qui était le président  de l'Association des amis de la colonisation à «Beit-El». Cet homme étant candidat au poste d'ambassadeur américain auprès de l'entité ennemie. Alors que le troisième fait sur lequel se basent les espoirs israéliens, le plus important selon Melman, c'est surtout la grande fortune de ce Juif, considéré des plus riches dans le monde ayant financé dans le passé le quotidien «Israel Hayom», proche de Netanyahu.

14-01-2017 | 12:37
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut