noscript

Please Wait...

Le gouvernorat de Shabwa… La prochaine défaite pour l’Arabie saoudite

Le gouvernorat de Shabwa… La prochaine défaite pour l’Arabie saoudite
folder_openRapports access_time depuis 6 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

L’Arabie saoudite n’a été en mesure de remporter aucune victoire durant son offensive de 7 ans contre le Yémen.

Dans le passé, on évoquait des tentatives de réaliser des objectifs militaires stratégiques. A l’heure actuelle, l’agresseur cherche des gains tactiques qui lui permettent de préserver sa dignité.

En effet, l'Arabie saoudite n'a pas réussi à protéger ses installations vitales et pétrolières de la menace des missiles balistiques de l’armée yéménite.

En outre, la guerre a révélé la lutte entre les deux alliés présumés, l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, sur des zones d'influence, ce qui leur a compliqué la situation face au mouvement Ansarullah.

Ainsi, les défaites se poursuivent, notamment avec la perte, par l'Arabie saoudite et de ses mercenaires, de Nihm à Al-Hazm jusqu'aux déserts de Khob et d'Al Shaaf, Hodeidah et Maarib, riches en pétrole et en gaz, et dans les prochains jours nous pourrions suivre des défaites à Shabwa et Hadramaout.

De fait, le Yémen est un partenaire clé dans la sécurité énergétique et la navigation internationale. Il est riche en ressources et doté d’une situation géographique influente dans plusieurs régions. Il est situé au sud-ouest de la péninsule arabe, bordé par l'Arabie saoudite au nord, qui a une frontière bande avec le Yémen de 1 458 km de long, et à l'est par Oman, avec des frontières de 288 kilomètres. Ce pays a une côte sud sur la mer d’Arabie et une côte ouest sur la mer Rouge.

Le Yémen compte plus de 200 îles dans la mer Rouge et la mer d'Arabie, dont les plus grandes sont Socotra et Hanish.

Le détroit de Bab al-Mandab est situé entre la mer Rouge et le golfe d'Aden, ce qui signifie que c'est la voie navigable qui sépare les continents d'Asie et d'Afrique.

Le détroit de Bab Al-Mandab est considéré comme l'une des voies navigables les plus disputées entre les pays qui surveillent ce détroit, car le contrôler signifie contrôler le mouvement des navires qui circulent dans les eaux de la mer Rouge. Ce détroit est un point important reliant l'Asie de l'Ouest et de l'Est au continent africain, puis à l'Europe via la mer Méditerranée. Bien qu’il soit aussi important pour l’Arabie saoudite et les États-Unis, sa perte est imminente.

L’Arabie saoudite a bien déploré le retrait de certaines forces de Hodeïda, vue sa grande importance sur la carte tout au long de la mer Rouge, liant entre les pays arabes et africains. Étendre le pouvoir sur Hodeïda, est un prélude au contrôle de tout le Golfe d’Aden et de Bab-Al-Mandab, dotés d’une importance stratégique.

L'importance de cette situation géographique importante au niveau du Yémen dans son ensemble, s'étend également au niveau des gouvernorats et des villes séparément, et c'est ce qui pousse  les États-Unis à intervenir dans les moindres détails sur les niveaux militaire et sécuritaire.

Par conséquent, la perte de Maarib est un coup dur pour le projet américano-saoudien, car la région comprend les plus grands gisements de pétrole et de gaz naturel du Yémen, en plus de la station de remplissage et de distribution de gaz la plus grande et la plus rentable.

Maarib est située à une intersection majeure de routes reliant les gouvernorats du sud le long du golfe d'Aden à Sanaa et à l'Arabie saoudite. Par conséquent, la prise de la ville permettrait à Ansarullah de faire une avancée rapide dans le gouvernorat de Shabwa, riche en pétrole.

Comme il apparaît, le gouvernorat de Shabwa sera la prochaine destination du conflit, d'autant plus que le mouvement Ansarullah, avec la prise du contrôle de Maarib, est proche de la possibilité de libérer Shabwa.

D'autre part, l'agresseur saoudien cherche à préserver cette ville, afin d’y renforcer son influence et d'empêcher Ansarullah d'atteindre les débouchés proches de l'Arabie saoudite, ainsi que d'engranger des gains qui compensent la perte attendue à Maarib.

Le gouvernorat de Shabwa est situé dans la partie centre-sud de la République du Yémen. C'est le troisième plus grand gouvernorat du Yémen en termes de superficie. Il est entouré de quatre gouvernorats, où il est bordé par Hadramaout à l'est, Maarib au nord, Abyan et Al Bayda à l'ouest, et il est bordé au sud par la mer d'Oman et le golfe d'Aden.

Son terrain se compose de montagnes escarpées, de plateaux et de vallées, et la ville d'Ataq est le centre du gouvernorat.Les plus importantes de ses villes sont Bayhan, Habban et Azzan.

Ce gouvernorat est la scène d'importants travaux d'exploration pétrolière par certaines sociétés internationales, en raison de la présence de plusieurs gisements de pétrole et de minéraux, dont les plus importants sont le zinc, l'argent, le plomb, le sel gemme, le feldspath, le sable de verre, la silice, la scorie et la perlite.

Shabwa comprend également des côtes touristiques, comme la côte de Bir Ali et les plages de Balhaf, un centre d'exportation de gaz et de pétrole liquéfiés, ainsi que plusieurs îles près de Bir Ali, ce qui fait du contrôle de Shabwa une question importante pour toutes les parties.

Selon les faits, cette ville sera la scène du prochain conflit. L’Arabie saoudite s’emploiera à y empêcher la chute de ses mercenaires et éviter sa libération par l'armée et les comités populaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments

//