noscript

Please Wait...

«Israël» utilise des drones avec des cris d’enfants simulés pour attirer les Palestiniens avant de les tuer

«Israël» utilise des drones avec des cris d’enfants simulés pour attirer les Palestiniens avant de les tuer
folder_openPalestine access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Dans le cadre de son génocide en cours, l'armée d’occupation israélienne utilise des tactiques malsaines pour faire peur aux palestiniens avant de leur tirer dessus et cela se passe notamment dans le camp de réfugiés de Nuseirat qui est situé au centre de la bande de Gaza.

Selon cette tactique meurtrière, les drones de l’armée israélienne émettent des sons d'enfants et de femmes qui pleurent pour attirer les Palestiniens avant d'ouvrir le feu sur eux.

Le site d’information et d’analyse Middle East Eye a publié, mercredi 17 avril, l’article, citant les résidents du camp de réfugiés de Nuseirat, au centre de la bande de Gaza.

Les témoignages des résidents du camp, confirment que les cris de femmes et leurs pleurs de bébés ont été entendus tard dans la nuit de dimanche et de lundi.

Lorsque certains habitants sont sortis pour les aider, ils ont été tués par des drones quadricoptères israéliens.

Les sons qu'ils avaient entendus étaient en fait des enregistrements diffusés par les drones dans le but de forcer les habitants du camp à sortir dans la rue où ils sont des cibles faciles et à la portée des armes et des tireurs d'élite.

«J'ai entendu une femme crier à l'aide, disant: Aidez-moi, mon fils est tombé en martyr.  Les bruits venaient de la rue et ils étaient bizarres», a déclaré Samira Abou al-Leil, une résidente du camp de 49 ans.

«Certains hommes se sont précipités à son secours, pour ensuite être tués par les quadricoptères qui ont erré toute la nuit», a-t-elle ajouté.

Un autre résident a déclaré qu'au cours des trois jours précédents, il y avait eu au moins 12 blessés à cause des tirs de quadricoptères.

«Rien que ce matin, nous avons secouru six personnes blessées dans le quartier. Les blessures sont graves: certaines ont été touchées directement à la tête», a déclaré l'habitant.

«Israël» a déclenché une guerre génocidaire contre la bande de Gaza le 7 octobre 2023, qui a fait jusqu’à présent plus de 34 000 martyrs palestiniens, pour la plupart des femmes et des enfants.

Comments

//