noscript

Please Wait...

Les groupes de résistance palestiniens condamnent l’assassinat des trois fils de Haniyeh dans un raid israélien

Les groupes de résistance palestiniens condamnent l’assassinat des trois fils de Haniyeh dans un raid israélien
folder_openPalestine access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec PressTV

Des groupes de résistance ont condamné l’attaque israélienne qui a coûté la vie à des fils et des petits-enfants d’Ismaïl Haniyeh, chef du bureau politique du Hamas en lui présentant leurs condoléances.

Mercredi 10 avril, trois fils et trois petits-enfants de Haniyeh, chef du bureau politique du Hamas, ont été tués lors d’un raid israélien visant un véhicule dans le camp de réfugiés d'al-Chati.

Le Jihad islamique de la Palestine a condamné cette atrocité «dans les termes les plus forts», la qualifiant de «crime de guerre» et de «massacre barbare commis par l’entité criminelle nazie».

«Cette lâche opération confirme que l'ennemi est dans un état de confusion dû à l'échec à atteindre ses objectifs sur le terrain, et cherche à le compenser en dirigeant les flèches de sa haine aveugle pour se venger des fils des combattants et de leurs familles», a-t-il ajouté.

Le groupe a juré que de tels actes de barbarie ne feraient qu’accroître la détermination et la fermeté de la Résistance dans son engagement en faveur des droits du peuple palestinien.

Une telle résistance, affirmait le Jihad islamique, se poursuivra «jusqu’à ce que l’occupation soit vaincue et jusqu’à ce que l’ennemi soit contraint d’arrêter sa guerre génocidaire».

L’entité israélienne a lancé la guerre contre Gaza le 7 octobre 2023, date à laquelle les groupes de résistance du territoire ont mené l’opération Déluge d’Al-Aqsa.

À ce jour, près de 34 000 Palestiniens, pour la plupart des femmes et des enfants, ont été tués dans cette brutale offensive militaire.

Le mouvement palestinien des Moudjahidines a déclaré que le massacre commis contre la famille du leader du Hamas reflétait «la confusion et l’impuissance des dirigeants ennemis en crise» face à la créativité et à la fermeté des combattants de la Résistance.

«Ces crimes ne briseront pas la volonté de la Résistance, et ils ne la pousseront pas non plus à offrir les concessions qu'il [l'ennemi] n'a pas réussies à obtenir sur le champ de bataille», ajoute le communiqué.

Par ailleurs, le Secrétaire général adjoint du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), Jamil Mezher, s'est entretenu par téléphone avec le haut responsable du Hamas, prêtant allégeance du FPLP à ce mouvement de résistance.

«Nous sommes tous unis dans cette bataille pour montrer à l’ennemi que Gaza ne s’agenouillera pas et que la victoire sera inévitablement l’alliée du peuple palestinien, de ses dirigeants et de sa vaillante résistance», a-t-il ponctué.

Comments

//