noscript

Please Wait...

qods2024

Raids israéliens intenses à Gaza, coupée du monde pour la troisième fois

Raids israéliens intenses à Gaza, coupée du monde pour la troisième fois
folder_openPalestine access_timedepuis 5 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Après avoir coupé les lignes téléphoniques et d'internet, l'armée d’occupation israélienne a annoncé dimanche une campagne de «frappes significatives» dans la bande de Gaza, faisant plus de 200 martyrs dans la seule nuit de dimanche à lundi.

«Des frappes significatives sont maintenant en cours» dans la bande de Gaza, où l'internet et les lignes téléphoniques ont été coupés peu auparavant, et «elles se poursuivront cette nuit et dans les jours à venir», a déclaré dimanche soir le porte-parole de l'armée d’occupation, Daniel Hagari.

Internet coupé

Les lignes téléphoniques et d'internet à Gaza ont été coupées dimanche soir par «Israël», pour la troisième fois depuis le 7 octobre, selon l'opérateur de télécommunications palestinien Paltel.

Dans un message publié sur Facebook, Paltel a par ailleurs annoncé ce lundi le «début du retour des services de communication (fixe, cellulaire et Internet)», dans la bande de Gaza, où vivent 2,4 millions d'habitants dans une situation humanitaire catastrophique.

Plus de 200 martyrs cette nuit

Le gouvernement du Hamas a affirmé qu'«Israël» menait «d'intenses bombardements» autour de plusieurs hôpitaux, dont l'hôpital al-Shifa, le plus grand de Gaza.

Le ministère de la Santé à Gaza a annoncé ce lundi qu'au moins 200 personnes avaient été tuées dans les intenses bombardements israéliens menés dans la nuit dans la bande de Gaza.

«Plus de 200 martyrs dans les massacres de la nuit», a indiqué le ministère dans un message aux médias, précisant que ce bilan couvrait seulement Gaza City et la partie nord de la bande de Gaza.

Près de 10.000 personnes ont été tuées dont la moitié des enfants, selon le gouvernement du Hamas, dans les bombardements israéliens dévastateurs dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre, déclenchée le 7 octobre.

«La situation est très effrayante»

«La situation est très difficile. Il n'y a pas de pain, pas d'eau, rien, même pas d'eau salée. On a vu des cadavres (sur la route), les enfants avaient très peur. La situation était très effrayante», a raconté Zakaria Akel qui fuyait avec sa famille vers le sud de la bande de Gaza.

Malgré de multiples appels à une trêve, les combats acharnés se poursuivent entre les soldats israéliens et les combattants de la Résistance palestiniens.

En près d'un mois, les bombardements israéliens ont provoqué d'immenses destructions à Gaza et entraîné selon l'ONU le déplacement de 1,5 million de personnes.

«Israël» a placé depuis le 9 octobre en état de «siège complet» ce territoire pauvre de 362 km2, déjà sous blocus israélien depuis 2007.

Pas d'évacuations

Dans le sud de la bande de Gaza, près de la frontière avec l'Egypte, sont massées des centaines de milliers de personnes ayant fui le nord.

Cette frontière s'est ouverte partiellement le 21 octobre pour laisser transiter des convois humanitaires via le point de passage de Rafah.

Au total, 450 camions avaient traversé la frontière samedi, selon l'ONU, qui réclame une aide plus importante.

Plusieurs centaines de blessés palestiniens, d'étrangers et de binationaux ont également pu quitter Gaza vers l'Egypte ces derniers jours. Mais aucune évacuation n'a eu lieu dimanche, selon des responsables.

300.000 à 400.000 personnes se trouveraient encore dans le nord du territoire où la situation humanitaire est jugée catastrophique.

Largage d’une aide médicale à Gaza coordonnée entre «Israël» et la Jordanie

Le roi de Jordanie a annoncé sur X le largage tôt lundi matin d'une aide médicale d'urgence à Gaza, destinée à un hôpital de campagne jordanien, ajoutant: «C'est notre devoir d'aider nos frères et sœurs blessés».

Selon un porte-parole militaire israélien, ce parachutage d'aide médicale sur Gaza s'est fait «en coordination avec l'armée israélienne».

«La nuit dernière, en coordination avec [l'armée d’occupation israélienne], un avion jordanien a largué de l'équipement médical et de la nourriture pour l'hôpital jordanien dans la bande de Gaza. L'équipement sera utilisé par le corps médical pour les patients», a déclaré ce porte-parole lundi matin à l'AFP.

Nouvelle tournée régionale de Blinken

Samedi, la Jordanie a accueilli le secrétaire d'État américain Antony Blinken à Amman pour évoquer «un éventuel cessez-le-feu» à Gaza ainsi que la libération des otages détenus par le Hamas.

Il est arrivé dimanche en soirée à Bagdad après des visites à Ramallah en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par «Israël» depuis 1967, et à Chypre.

Antony Blinken est encore attendu en Turquie, où le président Recep Tayyip Erdogan a décidé de rompre tout contact avec Benjamin Netanyahou.

Comments

//