noscript

Please Wait...

Al-Bekhiti: la création d’un conseil politique à Riyad est en faveur du Yémen car il a révélé l’agression

Al-Bekhiti: la création d’un conseil politique à Riyad est en faveur du Yémen car il a révélé l’agression
folder_openRapports access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

Le membre du bureau politique du mouvement Ansarullah, Mohammad Al-Bekhiti, a indiqué que la décision saoudienne et américaine de créer un conseil présidentiel a été une surprise pour tous, y compris pour les composantes politiques présentes dans les négociations de Riyad. Un fait qui confirme l’origine américaine de cette décision, puisque la présidence de ce conseil est assumée par Rachad Al-Alimi, connu en tant que premier homme des États-Unis dans le Yémen.

Dans une déclaration exclusive au site AlAhed, Al-Bekhiti a souligné que «cette démarche, bien qu'elle soit américaine, a sapé la légitimité de l'agression contre le Yémen. Cette offensive qui était basée sur une fausse pertinence, illustrée dans ce qu'ils appelaient le coup d'État et la restauration de la légitimité».

«Nous avions auparavant rejeté le gouvernement des hôtels, parce qu'il était devenu un prisonnier des hôtels, assigné à résidence en Arabie saoudite», a-t-il expliqué.

Al-Bekhiti a estimé que la démarche d’établir un conseil politique à Riyad a démasqué le pays de l’offensive, confirmant que la décision est entre les mains des États-Unis.

Il a jugé qu’il n'y a pas de différence entre le «gouvernement hôtelier et le Conseil hôtelier», car leur décision est entre les mains des pays dirigés par les États-Unis. «Mais le positif de cette décision est qu'elle a révélé le vrai visage de l’offensive contre le Yémen et prouvé la réalité de la décision qui est entre les mains des États-Unis, puisque ce pays n’a pas coordonné cette démarche, même avec les composantes politiques qui appelaient à l'agression.

Al-Bekhiti a réitéré que «la légitimité de tout gouvernement dans n'importe quel pays du monde doit provenir de l'intérieur et non de l'extérieur, en particulier de l'ennemi de la nation islamique, représenté par les États-Unis. Par la suite, la vraie légitimité est représentée par ceux qui défendent la stabilité et la souveraineté du Yémen. «Nous sommes sur le point de remporter la victoire», a-t-il affirmé.

À la fin de sa déclaration à AlAhed, Al-Bekhiti a appelé «ceux qui ont été impliqués dans l’offensive ou la trahison du Yémen, à réviser leurs comptes et à se tenir aux côtés de la patrie, car tout processus politique doit être basé sur le partenariat national qui accueille tous ceux qui ont défendu la souveraineté et l'indépendance du Yémen et non ceux qui se tiennent dans les rangs de l'agression et la justifient».

Comments

//