noscript

Please Wait...

Médias israéliens: Nous avons essuyé un revers sécuritaire et économique face au drone du Hezbollah

Médias israéliens: Nous avons essuyé un revers sécuritaire et économique face au drone du Hezbollah
folder_openRapports access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

Le quotidien économique israélien «Calcalist» a indiqué samedi que les avions F-16, les hélicoptères Apache et les missiles du «Dôme de fer», n’ont point réussi à intercepter un drone qui s’est infiltré en «Israël».

Le journal a considéré qu’en plus de l’échec sécuritaire, il y a eu un échec économique qui nécessite l’acquisition de moyens d’interception moins chers.

L’article a ajouté que les capacités du Hezbollah et du mouvement Hamas sur le front sont bien connues. Elles ne visent pas seulement à embarrasser «Israël» par l’infiltration de son espace aérienne, mais aussi à jeter la base d’une offensive par des outils armés.

Et le journal d’ajouter que les forces aériennes israéliennes ont activé les batteries du «Dôme de fer», lancé les hélicoptères Apache et les avions de chasse F-16, mais sans réussir à empêcher le retour du drone au Liban, en toute sécurité.

Le quotidien a estimé que ce n’est pas uniquement une simple victoire dans la bataille de la prise de conscience, que le secrétaire général du Hezbollah en sera toujours fier. «Si l’avion était muni d’un camera, (Sayed Nasrallah) se vantera toujours de la vidéo captée».

Et d’ajouter que ce n’est pas une simple défaite militaire dans l’interception d’un avion ennemi. C’est plutôt un échec économique inquiétant et une perte israélienne dans la nouvelle économie du combat.

Le texte a précisé que les avions de chasse et les hélicoptères décollent en couple, alors que le coup d’une heure de survol des F-16 atteint environ 22000 $, alors que le coup de la mission de l’hélicoptère Apache atteint environ 4000$, tandis-que le coût du missile d’interception du Dôme de fer « Tamir », arrive à environ 50 000 $.

Selon le journal, le ministère de la Guerre ne publie pas le montant des heures de vol dans l'armée israélienne.

L’article de Calcalist a ajouté que l'armée de l'air israélienne a dépensé des centaines de milliers de «shekels» pour une interception ratée. Un type d’interception qui sera très courant lors de la prochaine confrontation avec les «branches iraniennes au Liban et à Gaza », à la lumière de l'utilisation croissante des forces iraniennes et de leurs alliés, des drones, pour l'attaque et la collecte de renseignements », notant par contre que le coût des drones du Hezbollah est de quelques milliers de dollars au maximum.

Et le texte de conclure que le système du «Dôme de fer» possède des capacités contre les avions sans pilote, mais manque toujours d’efficacité dans l’action contre de tels engins.

Comments

//