noscript

Please Wait...

Les factions palestiniennes déclarent vendredi jour de colère en solidarité avec les détenus

Les factions palestiniennes déclarent vendredi jour de colère en solidarité avec les détenus
folder_openPalestine access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Les factions palestiniennes ont appelé, jeudi, à faire de ce vendredi «un vendredi de la colère» contre l'occupation, en raison de ses violations contre les détenus dans les prisons, après l'évasion de 6 détenus palestiniens de la prison de Gilboa.

Wassel Abu Youssef, membre du Comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine, a déclaré que toutes les forces et les factions se sont mises d'accord pour l'organisation d'une journée de colère, ce vendredi, en signe de protestation contre les violations de l'occupation israélienne à l'encontre des prisonniers.

Abu Youssef, coordinateur des affaires des factions palestiniennes, a ajouté qu'il est impératif de tenir un rassemblement populaire dans tous les gouvernorats, y compris Jérusalem et la Bande de Gaza, en soutien aux prisonniers.

«La question des prisonniers unit le peuple palestinien dans l'ensemble du pays», a-t-il ajouté.

Abu Youssef a aussi dénoncé les pratiques israéliennes contre les prisonniers, et envers les familles des détenus en fuite.

Dans ce contexte, le membre du Comité exécutif a rappelé que la direction palestinienne est en contact avec les organismes internationaux, les institutions et les organisations des droits de l'Homme, pour mettre fin à ces violations et aux mesures punitives israéliennes.

Six détenus, tous originaires de la ville de Jénine, ont réussi à s'évader de la prison de Gilboa, l'une des prisons de haute sécurité les plus surveillées de l'entité sioniste, lundi dernier.

L'Autorité pénitentiaire israélienne a fait savoir que les prisonniers ont utilisé un tunnel en creusant un trou dans leur cellule pour sortir de la prison.

Parmi l'un des prisonniers évadés, figure le membre du Conseil révolutionnaire du Fatah, Zakaria al-Zubaidi.

Quant aux cinq autres prisonniers, il s'agit de Munadel Yaqoub Nafi'at, Mohamed Qasim al-Ardah, Yaqoub Mahmoud Qadri, Ayham Fouad Kammaji et Mahmoud Abdullah al-Ardah et tous appartiennent au Mouvement du Jihad islamique.

Les forces israéliennes en état d'alerte

Les forces «de sécurité» israéliennes sont en état d'alerte vendredi, après l'appel à une journée de la colère. L'armée de l’occupation israélienne, qui redoute une violence généralisée dans plusieurs localités, a annulé tous les congés des soldats stationnés en Cisjordanie en prévision d'éventuels affrontements lors de cette «journée», qui doit commencer après la prière du vendredi.

La police, quant à elle, a relevé son niveau d'alerte au deuxième rang des niveaux d'alerte les plus élevés du pays. Elle a également mobilisé des forces pour prêter main-forte aux services pénitentiaires qui ont fait face à des émeutes dans les prisons.

Fort d'un important dispositif militaire, les forces «de sécurité» israéliennes ont continué les recherches dans tout le pays jeudi, alors qu'elles entraient dans leur quatrième jour.

Selon la chaîne Kan, la chasse à l'homme, qui a vu la mise en place de barrages routiers autour de plusieurs grandes villes palestiniennes et dans le nord d'«Israël» et qui n’a abouti à aucun résultat jusqu’à l’heure, devrait se poursuivre pendant encore de nombreux jours.

 

Comments

//