noscript

Please Wait...

Le représentant du Leader dans la force Al-Qods: la défaite des sionistes dans la bataille «Épée d’Al-Qods», est l’un des fruits de la victoire de juillet 2006

Le représentant du Leader dans la force Al-Qods: la défaite des sionistes dans la bataille «Épée d’Al-Qods», est l’un des fruits de la victoire de juillet 2006
folder_openRapports access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

Le représentant du dirigeant de la révolution islamique auprès de la force Al-Qods, des Gardiens de la révolution, cheikh Ali Mohammadi, a félicité le Liban, gouvernement et peuple, ainsi que les moudjahidines de la Résistance islamique et le secrétaire général du Hezbollah, à l’occasion du 14 aout, commémoration de la victoire de la résistance islamique en 2006 contre l’entité sioniste.

Dans une interview exclusive à Al-Ahed, cheikh Mouhammadi a affirmé que la victoire dans la guerre des 33 jours, a constitué un exploit important et stratégique, dont le résultat a été la transmission de l’expérience et du modèle de la résistance libanaise aux territoires occupés et à l’axe de la résistance.

Cheikh Mouhammadi a d’abord félicité le peuple libanais glorieux et le Hezbollah pour la grande victoire bien méritée dans la guerre des 33 jours contre l’offensive sioniste. Cette victoire ayant fait pencher la balance de la terreur dans la région en faveur du front de résistance.

Il a tenu à féliciter tous les fils du peuple libanais de différentes communautés religieuses et factions, ainsi que le gouvernement libanais et les moudjahidines de la Résistance islamique, notamment sayed Hassan Nasrallah.

«La victoire du peuple libanais dans la guerre des 33 jours a marqué un tournant historique dans la lutte contre les criminels et les agresseurs sionistes. Elle a été obtenue à la lumière du courage et des sacrifices des moudjahidines de la Résistance islamique et de l'armée, grâce au soutien du peuple et du gouvernement libanais», a-t-il dit.

Il a souligné dans ce contexte le rôle du Hezbollah et du secrétaire général du parti, sayed Hassan Nasrallah, aux côtés d’autres facteurs, ayant joué un rôle important dans la victoire.

«Même la guerre psychologique et de propagande de l'ennemi sioniste a été dominée par la performance unique du Hezbollah et de son chef, portant un coup à l'ennemi», a-t-il expliqué, notant que la victoire dans la guerre des 33 jours a été un important exploit stratégique, dont le résultat a été de transmettre le modèle de la résistance libanaise au territoire occupé et à l’axe de la résistance.

Un fait qui a renforcé la résistance à Gaza contre les attaques sionistes contre la bande dans les années 2009 et 2014.

«La récente guerre à Gaza et la victoire de la résistance palestinienne dans la bataille de l'Epée d’Al-Qods, contre l'ennemi sioniste peuvent être considérées comme le reflet et le résultat le plus récent de la défaite sioniste contre le Hezbollah en 2006», a-t-il ajouté.

En réponse à une question sur le rôle du martyr Hajj Qassem Soleimani dans le renforcement de la résistance et la lutte contre les complots de l’ennemi, cheikh Mohammadi a expliqué que l’axe de la résistance est à l’heure actuelle le plus important legs du martyr Qassem Soleimani, notant que ce chef a bâti les infrastructures et réorganisé le front de la résistance.

«Le martyr Soleimani était le plus grand partisan du Front de résistance, qui a enrichi les capacités des factions de la résistance dans la région. Parmi les traits les plus brillants et les plus marquants de la direction du lieutenant-général Hajj Qassem Soleimani figure le renforcement et le soutien du Hezbollah et des groupes de la résistance palestiniens, qui se sont manifestés dans plusieurs batailles, dont la guerre de 33 jours et la victoire des moudjahidines palestiniens à la guerre de 22 jours à Gaza contre l'armée sioniste, qui possédait les potentialités», a-t-il affirmé.

«En fait, nous ne pouvons pas oublier le grand rôle du martyr Soleimani dans le front de la résistance et la victoire dans la guerre des 33 jours et d'autres batailles contre le sionisme, dont la bataille de Gaza, qu'il a qualifiée de miracle», a-t-il rappelé.

Et cheikh Mohammadi de conclure: «C'est Hajj Qassem Soleimani qui a proposé l'idée d'entraîner les résistants à Gaza à fabriquer des missiles à longue portée, ce qui est une réalisation très importante. Aujourd'hui, dans la bande de Gaza, il y a des milliers de roquettes et d'usines de fabrication de mortiers et de RPG qui fonctionnent 24 heures sur 24».

Comments

//