noscript

Please Wait...

corona

USA: le policier accusé du meurtre de George Floyd contredit «avec véhémence» par ses supérieurs

USA: le policier accusé du meurtre de George Floyd contredit «avec véhémence» par ses supérieurs
folder_openAmériques access_time depuis 8 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le chef des forces de l'ordre de Minneapolis a accablé lundi son ancien agent Derek Chauvin, en déclarant devant les jurés qu'il avait «violé les règles» et «les valeurs» de la police lors de l'interpellation de George Floyd.

S'agenouiller sur le cou du quadragénaire noir «pouvait être raisonnable dans les premières secondes pour le contrôler, mais pas après qu'il eut cessé d'exercer une résistance, et surtout pas après qu'il se fut évanoui», a déclaré Medaria Arradondo venu témoigner en uniforme au sixième jour de ce procès hors-norme.

«Cela ne fait pas partie de notre politique, de notre formation et n'est certainement pas conforme à notre éthique, à nos valeurs», a asséné cet homme noir de 54 ans, qui dirige depuis trois ans la police de la métropole du nord des Etats-Unis.

Le responsable a ensuite souligné que l'usage de la force devait être réservé aux crimes violents et qu'utiliser un billet contrefait n'entrait pas dans cette catégorie. Il a aussi reproché à Derek Chauvin de ne pas avoir «réévalué» l'état de santé de George Floyd au cours de son intervention.

Pour toutes ces raisons, «je nie avec véhémence qu'il y ait eu un usage approprié de la force dans cette situation», a-t-il affirmé.

Inculpé pour meurtre, Derek Chauvin, 45 ans, plaide non coupable. Il assure notamment avoir suivi une procédure conforme à sa formation pour maîtriser un suspect récalcitrant.

L'audience reprendra mardi et devrait encore durer deux ou trois semaines. Les jurés rendront leur verdict fin avril ou début mai. Les trois anciens collègues de Derek Chauvin seront eux jugés pour complicité de meurtre en août.

Comments

//