noscript

Please Wait...

Premier anniversaire du martyre du général Soleimani

Maher Al-Akhras libéré: Nous avons triomphé de cette occupation grâce à notre détermination

Maher Al-Akhras libéré: Nous avons triomphé de cette occupation grâce à notre détermination
folder_openPalestine access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AA

Le détenu palestinien Maher Al-Akhras, qui avait entamé une grève de la faim durant 103 jours, a été libéré aujourd’hui à l'aube par les autorités de l’occupation israélienne après 4 mois de détention administrative.

«Ma liberté est la liberté de mon peuple, et nous avons triomphé de cette occupation avec notre détermination et notre volonté», a déclaré Maher Al-Akhras aux journalistes, à son arrivé à l'hôpital national Al-Najah de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie.

«L'occupation israélienne a essayé de tuer notre volonté, mais elle a échoué et nous avons vaincu. Aujourd'hui je dédie cette victoire au peuple palestinien», a-t-il ajouté.

Interrogé sur son état de santé, Al Akhras a assuré qu'il se porte bien, indiquant qu'il effectuera des examens médicaux à l'hôpital Al-Najah de Naplouse.

Al-Akhras (49 ans) est originaire de la ville de Silat al-Dhahr à Jénine (nord de la Cisjordanie). Il a entamé une grève de la faim depuis son arrestation le 27 juillet 2020, en signe de protestation contre cette procédure.

Le prisonnier Al-Akhras a été placé en détention administrative (sans chef d'inculpation ni jugement) pendant 4 mois. Durant cette période, les tribunaux de l'occupation ont refusé de le libérer malgré la détérioration de son état de santé.

Al-Akhras a observé sa grève de la faim pendant 103 jours avant de la suspendre le 6 novembre suite à un accord de le libérer conclu avec les autorités israéliennes pour la date du 26 novembre.

Selon les organisations de défense des droits de l'homme, le nombre de détenus palestiniens dans les prisons israéliennes est estimé à environ 4 500 prisonniers, dont 39 femmes, 155 enfants et près de 350 détenus administratifs (sans chef d’inculpation).

Comments

//