noscript

Please Wait...

Les forces israéliennes exécutent un palestinien et expulsent des dizaines d’autres en Cisjordanie

Les forces israéliennes exécutent un palestinien et expulsent des dizaines d’autres en Cisjordanie
folder_openPalestine access_time depuis 21 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AlManar

Les forces d’occupation israéliennes ont exécuté un jeune palestinien au volant de sa voiture, au nord de la Cisjordanie occupée, région où elles poursuivent les démarches d’expulsion des Palestiniens et de confiscation de leurs terres.

«Le jeune palestinien le capitaine Bilal Adnan Rawajbat, 29 ans est tombé en martyr lorsque les soldats de l’occupation ont ouvert le feu en direction de sa voiture au sud de Naplouse», ont indiqué les médias palestiniens.

Des témoins oculaires ont indiqué pour l’agence palestinienne Qods Press que les forces d’occupation ont fermé le barrage Hawarat, sans donner de raisons.

Le Croissant rouge palestinien a pour sa part signalé s’être rendu sur le lieu de l’incident, mais les forces de l’occupation lui ont interdit d’arriver à la victime.

«Le crime d’exécution qui a couté la vie au jeune Rawajbat est l’illustration du terroriste d’état organisé exercé par l’Etat de l’occupation et ses bras divers à l’encontre de notre peuple, de sa terre, de ses biens, de ses sacro-saints et de ses droits», a déploré le ministère des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne.

Le bureau médiatique des Comités de la résistance en Palestine a condamné «un crime d’exécution du martyr Bilal Adnan Rawajbat de sang-froid», estimant qu’il s’inscrit dans le cadre de crimes de l’ennemi contre le peuple palestinien «ce qui nécessite une escalade de la résistance dans toutes ses formes contre l’occupation et ses troupeaux de colons».

Cet assassinat intervient alors que l’occupation israélienne multiplie les opérations d’expulsion des Palestiniens de leurs terres et leur confiscation.

Toujours dans le nord de la Cisjordanie occupée, des bulldozers israéliens ont détruit le mardi 3 novembre, le rassemblement de Hamsat al-Baqiaa à l’est de Toubas. Leurs habitants ont été jetés à la rue.

75 installations dont des maisons et des enclos ont été rasés et la situation est dramatique parce que 85 personnes se trouvent sans abris dont 35 enfants, a précisé Moetaz Bcharate, le responsable de cette région. Selon lequel c’est la plus grande campagne de destruction de rassemblement depuis 10 ans à Al-Aghwar.

«Ce rassemblement avait été édifié depuis plus de 40 ans et ses habitants vivaient de l’élevage du bétail», a-t-il précisé.

D’après le Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Mohamad Achtieh, cette destruction qui est la plus importante à al-Aghwar constitue «une violation israélienne du droit international» et «une destruction méthodique de toute possibilité d’instaurer un Etat palestinien indépendant dans les frontières de 1967».

Al-Aghwar fait partie des régions de la Cisjordanie occupée que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu voudrait annexer.

D’une superficie de près de 1.600 km2, elle est habitée par 65.000 Palestiniens dans 34 rassemblements et par 13.000 colons israéliens résidants dans 38 colonies.

Comments

//