noscript

Please Wait...

Une réunion palestinienne antinormalisation se tient aujourd’hui à Beyrouth

Une réunion palestinienne antinormalisation se tient aujourd’hui à Beyrouth
folder_openPalestine access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le chef du mouvement Hamas, Ismaïl Haniyeh, se trouve à Beyrouth pour participer à une réunion élargie des organisations palestiniennes contre la normalisation entre des pays arabes et «Israël», ont indiqué mercredi 2 septembre des sources palestiniennes à l'AFP. M. Haniyeh «est venu participer à une réunion des chefs des organisations palestiniennes» qui se tiendra jeudi soir avec la participation par visioconférence du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas depuis Ramallah, en Cisjordanie occupée, a déclaré à l'AFP un responsable du Hamas.

La rencontre vise à «établir une stratégie unifiée pour faire face aux projets de normalisation qui s'accélèrent avec l'entité sioniste et au plan d'annexion de la Cisjordanie», a ajouté ce responsable, Ali Baraka. Les Emirats arabes unis et «Israël» ont annoncé le 13 août un accord pour normaliser leurs relations, et un vol «historique» a eu lieu lundi entre «Tel-Aviv» et Abou Dhabi.

La visite de M. Haniyeh, chef du bureau politique du Hamas, est la première au Liban depuis près de 30 ans. Il faisait partie d'un groupe de plus de 400 Palestiniens bannis en 1992 par «Israël», qui avaient campé pendant un an à Marj al-Zouhour, dans le sud du Liban, avant d'être autorisés à regagner les Territoires palestiniens.

Les organisations palestiniennes condamnent l'accord

La réunion, qui se tiendra à l'ambassade palestinienne à Beyrouth, regroupera les chefs ou représentants de la plupart des formations palestiniennes, dont le chef du Jihad islamique en Palestine, Ziad Nakhalé, ainsi que des responsables basés à Damas de formations comme le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP). La dernière réunion de ce genre s'est tenue au Caire en 2013.

Les organisations palestiniennes ont unanimement condamné l'accord entre les Emirats et «Israël», accusant Abou Dhabi de trahison et de violation du consensus arabe qui faisait du règlement du conflit israélo-palestinien une condition sine qua non à la normalisation des relations avec l’Entité israélienne. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé que son pays discutait en secret avec d'autres dirigeants arabes et musulmans d'une normalisation de leurs relations.

 

Comments

//