noscript

Please Wait...

L’ONU devrait rejeter la demande de Washington d’étendre l’embargo sur les ventes d’armes à l’Iran

L’ONU devrait rejeter la demande de Washington d’étendre l’embargo sur les ventes d’armes à l’Iran
folder_openAmériques access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le Conseil de sécurité de l'ONU devrait clairement rejeter la semaine prochaine une résolution américaine visant à prolonger un embargo sur les ventes d'armes à l'Iran, selon des diplomates.

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a annoncé mercredi que son pays allait présenter ce texte en dépit de la vive opposition de la Russie et de la Chine.

Cet embargo arrive à expiration selon les termes de l'accord international sur le nucléaire iranien, signé en juillet 2015 et connu sous le nom officiel de Joint Comprehensive Plan of Action (JCPOA).

Les alliés européens des Etats-Unis qui, aux côtés de la Russie et de la Chine, ont signé l'accord avec l'Iran, se sont dits «favorables à un prolongement de l'embargo», mais leur priorité est de préserver le JCPOA.

«On devrait rester concentrés sur la préservation du JCPOA», a confié un diplomate à l'AFP.

«C'est la seule manière de fournir des assurances sur la nature exclusivement pacifique du programme nucléaire iranien. Aucune alternative crédible à cet outil n'a été proposée depuis le retrait américain», a-t-il ajouté.

Washington a menacé de déployer tous ses efforts pour rétablir des sanctions de l'ONU si l'embargo n'était pas prolongé, en utilisant un mécanisme controversé appelé «snapback».

Une tentative de recours au «snapback» semble «très probable», selon  le spécialiste de l'ONU basé à New York Richard Gowan, du centre de réflexion International Crisis Group (ICG).

«Au pire, cela pourrait torpiller l'accord nucléaire une fois pour toutes, ce qui pourrait être ce que veut Pompeo», a-t-il estimé.

«Cela pourrait devenir la pagaille politique au Conseil de sécurité, semblable à celle à propos de l'Irak en 2003», a-t-il averti.

Comments

//