noscript

Please Wait...

Cinquante ans après l’incendie d’al-Aqsa, les feux ennemis ne cessent de l’attaquer

Cinquante ans après l’incendie d’al-Aqsa, les feux ennemis ne cessent de l’attaquer
folder_openRapports access_time depuis 25 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

Le 21 août 1969, Michael Rohan, un australien, a mis le feu à la mosquée sainte d’al-Aqsa. Cinquante ans plus tard, les feux ennemis ne cessent d’attaquer la mosquée sainte et la ville d’al-Qods, menaçant ce lieu saint par leurs violations et leurs fouilles.

Les agressions israéliennes contre al-Aqsa remontent à une époque ancienne. Le 21 août 1969, un incendie a éclaté dans la mosquée sainte par les mains du criminel Michael Rohan, ce qui a causé de graves dégâts en ravageant le minbar de Salaheddine Ayyubi. Malgré la condamnation des organisations et des associations internationales, ces attaques n'ont pas cessé.

A partir de l’année 2003, les militaires de l’occupation israéliens profanent souvent la mosquée sainte, poursuivent les fidèles, les gardes de la mosquée et les fonctionnaires du département des Fonds islamiques, et les menacent d’inculpation et de prison.

De même, les fouilles que mènent les forces de l’occupation menacent les fondations de la mosquée dans sa partie antérieure.

« Cinquante ans après l’incendie, les dangers menaçant Al-Aqsa en structure et en construction se multiplient », a déclaré le département des Fonds islamiques à l’agence Anadolu. Outre les fouilles, « les tunnels creusés par les forces israéliennes sous la ville ancienne d’al-Qods menacent les écoles archéologiques historiques islamiques, ainsi que le village Silwan, la mosquée Silwan et les maisons islamiques du village ».

Les musulmans vénèrent la mosquée al-Aqsa partout dans le monde. C’est le troisième lieu saint après les mosquées de La Mecque et Médine. De nombreuses associations lient al-Aqsa au sentiment religieux musulman. Interprété comme le lieu mentionné dans la sourate al-Isra dans le Coran, al-Aqsa a acquis un caractère sacré et est traditionnellement associé au voyage nocturne miraculeux du prophète Mohammed à al-Qods.

Malheureusement, les attaques sionistes contre la mosquée sainte se poursuivent dans un silence arabe et international.

Comments

//