EXCLUSIVITÉSRapportsRapports Infos d’ALAHED:Chiites au Nigeria : les coups de feu dans les têtes, les dos, etc. prouvent que les autorités voulaient tuer

Please Wait...

Chiites au Nigeria : les coups de feu dans les têtes, les dos, etc. prouvent que les autorités voulaient tuer

folder_openRapports access_time depuis 17 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Entre le 27 octobre 2018 et le 30 octobre 2018, l’armée et la police nigérianes, sous l’ordre du président nigérian Buhari, a brutalement massacré plus de 60 personnes qui célébraient le rituel religieux annuel appelé la marche d’Arbaeen, et qui comprenait des femmes et des enfants d’Abuja et de ses environs.

Commençons par un extrait du communiqué de presse d'Amnesty International Nigéria, signé par son directeur, Osai Ojigho:

«Les personnes touchées ont reçu des coups de feu dans différentes parties du corps – la tête, le cou, le dos, la poitrine, les épaules, les jambes, les bras - et certains ont même été touchés plusieurs fois. Cela montre clairement que les soldats et la police n’étaient pas venus pour rétablir l'ordre public, mais pour tuer.»

Deji Adeyanju, un militant chrétien bien connu, était présent à la marche d'Arbaeen le 29 octobre. Il a décrit au site Al-Ahed News ce qu’il a vu, «l'armée et la police nigérianes avaient commencé à tirer sur des civils sans armes et sans défense».

Vous trouverez ci-dessous un résumé de la liste des victimes du massacre brutal et inhumain perpétré par l’armée nigérienne :

• 6 martyrs enterrés à Zuba

• 36 martyrs enterrés à Marraraba

• 30 ans enterrés à Keffi, État de Nasarawa

• 4 cadavres supplémentaires amenés au Keffi

• Des centaines de blessés

• Des centaines de personnes enlevées et emprisonnées sont accusées frauduleusement de «terrorisme» pour avoir participé à un rituel religieux

• Des dizaines de cadavres sont toujours détenus par l'armée nigérienne

Le ministre nigérien de la Défense, qui est le lien entre le président Buhari et le criminel, le prince héritier de l’Arabie Mohammed bin Salman, a affirmé que «seulement 3 chiites ont été tués».

Des sources ont déclaré à Al-Ahed News que l’armée nigériane avait défilé sans vergogne avec cinq enfants, qu'elle avait capturé des chiites brutalement assassinés à Abuja. Il n’est pas surprenant que ces lâches sanguinaires aient lamentablement échoué contre les terroristes Boko Haram, une insurrection dont ils font partie. Leurs généraux sont des propriétaires de biens à Dubaï et à Londres grâce aux fonds volés lors des combats contre Boko Haram.

Imaginez cinq enfants de l’école primaire catapultés contre les fusils AK47 de l’armée nigériane ! Cinq enfants de l’école primaire ont été catapultés contre les mitraillettes automatiques de la police nigérienne !

Les chiites nigérians plaident auprès de la communauté internationale et demandent à l’humanité de condamner fermement cette monstrueuse sauvagerie et barbarie perpétrées par ces barbares wahhabites assoiffés de sang, agents du régime saoudien sauvage au Nigéria.

Source : Al-Ahed News – Nigeria

 

Comments

// -0.282113