EXCLUSIVITÉSRapportsRapports Infos d’ALAHED:La visite du ministre iranien de la Défense à Damas… des messages politiques et militaires

Please Wait...

La visite du ministre iranien de la Défense à Damas… des messages politiques et militaires

folder_openRapports access_time depuis 21 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Le ministre iranien de la Défense, le général Amir Hatami, s'est rendu en Syrie en cette période délicate, coïncidant avec les menaces occidentales d'une frappe militaire contre la Syrie sous prétexte de l’utilisation des armes chimiques lors de la bataille d'Idleb. Cette visite porte plusieurs messages à connotation militaire. Ce qui est certain, c’est la position de l’Iran au côté de la Syrie face à toute éventuelle agression, et pour la reconstruction du pays, comme l’a confirmé Hatami. Ces déclarations reflètent la certitude de l’Iran que la Syrie a réussi à surmonter cette étape délicate, comme toutes les difficultés rencontrées pendant les années de guerre contre la Syrie.

L'analyste politique et stratégique, Dr Taleb Ibrahim, a déclaré au site Al-Ahed, que «la visite du ministre iranien de la Défense, à Damas, à ce moment sensible porte un grand nombre de messages politiques et militaires, qui viennent dans le cadre des efforts américains déployés pour mener une frappe militaire contre certaines positions syriennes, ajoutant, qu’il est probable que cette frappe soit plus efficace que les autres». Ibrahim a souligné la nécessité de maintenir la coopération entre Téhéran, Damas, et Moscou et d’augmenter le niveau de la coordination militaire pour contrecarrer le scénario de l'éventuelle agression américaine. Les déclarations de Hatami sur la contribution de l’Iran dans la reconstruction de la Syrie, indiquent que les Iraniens sont convaincus que la Syrie dépassera cette phase difficile et pourra éradiquer le terrorisme dans un avenir proche et que la Syrie passera bientôt à l'étape de la reconstruction du pays».

«Les insurgés à Idlib préparent les armes chimiques pour provoquer le gouvernement et l’Amérique a envoyé un navire de guerre et des bombardiers vers l’aéroport de Qatar, tous équipés de missiles Cruise pour se préparer à la bataille d'Idlib, qui sera la bataille décisive et finale contre le terrorisme en Syrie». La visite de Hatami, vient pour affirmer que l’Iran se met au côté de la Syrie face à toute agression externe comme elle s’est mise à ses côtés dans la lutte contre le terrorisme. «La situation est tendue, mais l’axe de la résistance a de grandes surprises». A-t-il ajouté.

Dr Ibrahim a souligné que Washington et ses partenaires occidentaux vont attaquer la Syrie sous prétexte de l’utilisation des armes chimiques par l'armée syrienne dans la bataille de Idlib. Cette bataille cruciale, mettra fin au complot terroriste-américain, et cela est très douloureux pour Washington. La confusion au sein de l’administration évolue en raison du rôle croissant de la Russie en Syrie, cela se voit clairement avec l’augmentation des sanctions contre Moscou sans motif valable, et la multiplication des menaces injustifiées face à l’affaire de l'empoisonnement de l'espion Skrebagl. Tous ces éléments montrent que les États-Unis n’ont pas encore cédé en Syrie et continuent de menacer Damas d’une frappe militaire suite à l’évolution menaçante de l’influence russe en Syrie ainsi que celle de l’Iran qui pose une menace à l’entité israélienne.

Source : Al-Ahed, traduit par l'équipe du site

Comments

// -0.257666