Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
«Israël» pas prêt à faire la guerre pour les Saoudiens, disent les experts Maduro promet à l’opposition des élections présidentielles en échange d’une levée des sanctions US France: début du procès du «tireur de Paris» Abdelhakim Dekhar Irak: l’armée a repris Rawa, dernière localité du pays tenue par «Daech» Zimbabwe : arrestations autour de Mugabe, l’ex-vice-président de retour Séisme en Iran: 436 morts, situation encore critique Pour l’Iran, l’attitude «partiale» de Paris aggrave les crises au Moyen-Orient Le Congrès américain vote 700 milliards de dollars pour la défense Eisenkot aux médias saoudiens : «Israël» prêt à partager avec l’Arabie des renseignements sur l’Iran Syrie: plus de 1.200 sites terroristes éliminées en une semaine «Israël» viole le droit international au Golan et dans les territoires occupés, dit l’ONU D’où proviennent les armes conservées dans les dépôts de «Daech»? Syrie: nouvel assaut de l’armée à Boukamal, dernière ville tenue par «Daech» Michel Aoun attendra le retour de Saad Hariri de Paris pour toute décision sur le gouvernement Assad : les développements régionaux confirment la justesse des politiques adoptées par la Syrie Une Française achète un appareil photo soviétique… et retrouve le garçon des photos qu’il contenait Une ONG affirme que les militaires birmans ont commis des viols contre les Rohingyas Un attentat-suicide perpétré par quatre femmes fait 12 morts au Nigeria Manœuvres aéronavales américano-japonaises, sur fond de tensions avec la Corée du Nord Après accord avec l’Arabie saoudite, Hariri devrait arriver en France «dans les prochains jours» Détention de Hariri : une affaire de dignité nationale, dit le président du Parlement Rohingyas: Washington opposé à des sanctions US contre la Birmanie «pour l’heure» France: le terroriste Mehdi Nemmouche inculpé pour «enlèvement et séquestration» Le prince bin Moqrin a été attaqué par un chasseur saoudien, selon Yediot Aharonot Lavrov : Moscou et Téhéran continueront de coordonner leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> LE HEZBOLLAH >> SG >> Résumés des discours

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a prononcé un discours télévisé ce jeudi soir pour braquer la lumière sur les derniers développements liés à la bataille contre Daech.

Voici les idées principales de son discours:

Je salue tous les martyrs et les blessés  qui ont succombé dans la bataille contre le terrorisme, et je salue ceux qui ont soutenu cette bataille en vue de faciliter la réalisation des objectifs par tous les moyens disponibles.

Je salue les effectifs de l'armée libanaise et syrienne et les combattants du Hezbollah qui combattent dans les jurd.  

Les objectifs naturels et supposés de cette bataille peuvent être résumés comme suit: Daech occupait une partie du jurd frontalier. L'un de nos objectifs était d'éloigner Daech de la frontière pour ne pas menacer l'armée libanaise et l'entrainer dans une guerre d'usure.

Le deuxième objectif est de sécuriser complètement les frontières libano-syriennes.

Le troisième objectif libanais est de restituer les soldats enlevés.

Tels sont les objectifs supposés du côté libanais. Depuis la Syrie, il fallait mettre fin à la menace que pose Daech dans le Qalamoun. Une fois Daech éradiqué du Qalamoun, Homs et les autres régions deviennent sécurisés.

Pour le Hezbollah, nous croyons aux objectifs des deux parties.

S'agissant du déroulement de la bataille: samedi dernier, l'armée libanaise a lancé sa guerre au terrorisme. Parallèlement, le Hezbollah et l'armée syrienne ont commencé leur offensive contre Daech dans les territoires syriens.

J'ai déjà expliqué la nature géographique de la région et ce qui a été réalisé constitue un grand exploit. Le commandement de l'armée va poursuivre la libération du reste du territoire. Cette armée a réalisé un travail précis et

Daech contrôle 140 km2, et l'armée a dit avoir libéré 100 km2. 20 km2 ont été libérés samedi seulement, le premier jour du début de la bataille menée par la résistance "Si vous récidivez, nous reviendrons".

La résistance a libéré la zone menant vers le passage Zamarani.

Dans les territoires syriens, Daech contrôlait plus de 160 km2 auxquels s'ajoute 150 km2 sous le feu de Daech. Ainsi, la superficie du territoire syrien contrôlé par Daech est de 360 km2. A ce jour, nous avons reconquis plus de 270 km2.

Daech ne contrôle que 40 km2. Ce sont des zones sinueuses et difficiles à traverser.

Actuellement, les miliciens de Daech sont encerclés au centre de la zone d'opérations: 20 km2 au Liban et 40 km2 en Syrie.

Il s'agit de la montagne la plus élevée: Halimat Qarra. Au sommet de cette montagne, les frontières libano-syriennes sont délimitées. Donc, une partie du territoire est libanaise et une autre est syrienne. Des dizaines de miliciens ont été tués ou blessés, des dizaines d'autres se sont remis à l'armée syrienne et à la résistance. Nous nous abstenons de montrer les images des miliciens capitulés par engagement moral de notre part.

Tout le monde recherche un consensus. Si ce consensus ne se réalise, sachez que nombre de miliciens vont capituler et d'autres veulent combattre jusqu'au bout. Quant au commandement de Daech, il n'est pas intéressé selon des informations sures, par la survie de ses combattants à Qarra.

Le moral chez l'armée et la résistance est très élevé, et tous sont conscients de la victoire finale, mais c'est une question de temps. On n'est pas appelé à fixer un ultimatum à la fin de cette guerre.

Puisque l'étau s'est resserré sur les miliciens, la confrontation est devenue plus couteuse. De plus, les civils qui ont fui avec Daech se trouvent dans une zone limitée et étroite. Rappelons que Daech prend les civils comme boucliers humains, nous l'avons vu en Irak et en Syrie.

Le groupe qui s'est remis à l'armée, a tué à son passage une famille dont un garçon de 15 ans.

Que personne ne fasse pression sur les deux armées pour finaliser la bataille.

Où sommes-nous maintenant?

Sur le terrain, la bataille se poursuit continuellement, et par rapport aux pourparlers que nous suivons, il a lieu dans les territoires syriens. Le premier concerné par les négociations est l'Etat et la direction syrienne.

1- Il n'y aura pas de cessez-le-feu avant la finalisation de l'accord final.

2- L'objectif des pourparlers est la réalisation de toute la liste des objectifs que j'ai mentionnés au début. Tout accord final avec Daech doit dévoiler le sort des soldats libanais et de les remettre à leurs familles.

Les deux armées libanaise et syrienne oeuvrent pour les mêmes objectifs, et travaillent sur le même axe. Bien que certains libanais prétendent que l'armée libanaise mène sa propre bataille.

Les familles des miliciens doivent se déplacer vers une région syrienne, et ceci doit requérir l'accord de la direction syrienne. Il faut une coordination directe entre le gouvernement libanais et syrien pour faire part aux Syriens de l'accord conclu avec Daech.

Quant à nous, nous négocions sans mandat de l'Etat libanais. A mon avis, nous irons vers l'option militaire, vers une bataille décisive, parce que l'esprit du commandement extérieur de Daech ne fléchit pas.

Je vous le dis clairement: cette bataille est déjà tranchée, ses résultats sont clairs, et nous n'avons pas beaucoup de temps à perdre puisque nous avons plein de choses à faire.

Je m'adresse aux Libanais: Vous êtes au bord d'une grande victoire dont vous pouvez être fiers. Cet exploit assurera la sécurisation de nos frontières. Parmi les résultats de cette bataille: toutes les frontières libano-syriennes seront sûres et il n'y aura point de terroristes des deux côtés. Ne permettez pas à quelques considérations d'arracher votre bonheur.

On en parlera plus tard des parties qui entravaient le déclenchement de cette bataille et ceci permettra de savoir qui sont les parties irresponsables qui se méfient de la sécurité du pays.

L'ambassade US a fait des pressions, et certains médias ont été menacés de sanctions similaires aux sanctions US contre les banques.

A part la chaine de télévision du Futur, les médias libanais ont traité la question de la bataille avec un grand sens de responsabilité.

Certes, l'administration US qui œuvre tout le temps à classer le Hezbollah comme terroriste est très contrariée du rôle que joue le Hezbollah à travers la libération du territoire.

Ainsi, nous remarquons que certains médias imposent un black-out sur la bataille menée par l'armée syrienne et le Hezbollah.

Je dis aux Américains et à certains libanais: Vous avez un comportement enfantin, pis encore, vous faites preuve d'un comportement immoral en désignant les martyrs du Hezbollah comme de simples "morts", pourtant ils combattent dans le même rang avec l'armée.

Ayez une attitude morale et patriotique, vous serez les gagnants.

Suivre les Américains à l'aveuglette vous procurera juste la défaite et l'humiliation.

Par ailleurs, je réitère l'importance de l'équation en or, voire en diamant: armée-peuple-résistance, et cette fois j'y ajouterai l'armée syrienne. Ces piliers assurent une complémentarité qui a accéléré la victoire que nous allons réaliser.

Nous appelons à baptiser cette nouvelle victoire sur les frontières libano-syriennes des groupes terroristes "la deuxième libération" après celle du 25 mai 2000. Nous devons tous la célébrer et la fêter ensemble. Cette victoire constituera une nouvelle confirmation de l'importance de l'équation en or.

24-08-2017 | 21:29
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut