noscript

Please Wait...

Présidentielle US: Trump estime que Biden va rester candidat

Présidentielle US: Trump estime que Biden va rester candidat
folder_openIran access_time depuis 14 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Donald Trump a estimé lundi 8 juillet que Joe Biden pourrait bien rester candidat à la présidentielle de novembre, malgré les pressions jusque dans le camp du démocrate pour qu'il se retire en raison de doutes sur son état de santé.

«Il me semble qu'il pourrait bien rester (dans la course) et il a un ego et ne veut pas abandonner, il ne veut pas faire cela», a déclaré l'ex-président républicain dans une interview à Fox News, sa première depuis le débat opposant les deux hommes fin juin.

Lors de cette soirée catastrophique pour Joe Biden, le démocrate de 81 ans était apparu très fatigué et embrouillé.

«Il avait l'air extrêmement pâle pour le dire gentiment», a commenté Donald Trump lundi soir, affirmant que quand son adversaire avait commencé à parler, il avait trouvé sa voix «assez faible».

«Ce fut un débat étrange, parce que dès les deux premières minutes, les réponses qu'il donnait n'avaient pas beaucoup de sens», a ajouté le républicain.

Trump en retrait des débats sur la santé de Biden

Face aux spéculations qui enflent autour de l'état de santé de Joe Biden, Donald Trump joue, de façon très inhabituelle, la carte de la retenue.

Alors que son rival démocrate traverse sans doute la pire semaine de sa carrière politique, le candidat républicain a résisté à la tentation de l'enfoncer en public.

Pas de diatribe, pas de nouveau sobriquet assassin: Donald Trump, pas vraiment connu pour avoir la langue dans sa poche, n'a quasiment pas commenté la tempête que le président démocrate affronte autour de sa candidature.

Tout juste s'est-il vanté, au détour de quelques publications sur son réseau Truth Social, d'avoir «anéanti» son rival lors de leur duel télévisé du 27 juin.

Le quasi-mutisme de Donald Trump est d'autant plus surprenant que le républicain est d'ordinaire le premier à attaquer le président de 81 ans sur son état de forme.

Un silence «délibéré»

«Ce fut un débat étrange, parce que dès les deux premières minutes, les réponses qu'il donnait n'avaient pas beaucoup de sens», a-t-il indiqué.

Le républicain a déclaré qu'il n'avait pas regardé le président démocrate pendant le débat «sauf lorsqu'il s'est un peu égaré».

Lorsqu'on lui a demandé s'il pensait que Joe Biden devait se retirer, il a répondu: «Eh bien, nous nous sommes préparés (en fonction de) lui, mais je ne pense pas que cela ait de l'importance».

Alors comment expliquer ce changement de posture? Pour le stratège républicain Rob Burgess le quasi-silence du candidat républicain est absolument «délibéré».

Rares sont les occasions pour Donald Trump, condamné au pénal fin mai à New York, de détourner l'attention de ses ennuis judiciaires. Ou de ses positions, toujours très impopulaires, sur l'avortement.

«Pourquoi se mettre au cœur d'un tourbillon médiatique quand cela n'est pas nécessaire?», avance Rob Burgess, membre de l'équipe de campagne de Donald Trump en 2016 et en 2020, à l'AFP.

Est-il aussi possible que Donald Trump, 78 ans, retienne les coups de crainte d'être opposé à un candidat plus jeune que Joe Biden en novembre? C'est ce qu'a insinué David Axelrod, ancien stratège de Barack Obama.

«Trump ne parle pas beaucoup du mauvais débat de Biden. Sa campagne ne fait pas de spots publicitaires à ce sujet», a-t-il lancé.

«À votre avis, pourquoi une telle retenue?», a-t-il écrit tout en sous-entendus sur X.

Comments

//