noscript

Please Wait...

Les composantes de l’axe de la Résistance annoncent des opérations militaires conjointes contre «Israël»

Les composantes de l’axe de la Résistance annoncent des opérations militaires conjointes contre «Israël»
folder_openRapports access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Céline Farhat

Il y a quelques jours, le mouvement d’Ansarullah a annoncé que les forces armées yéménites ont entamé des opérations militaires conjointes avec la Résistance islamique en Irak, contre des positions «israéliennes», notamment à «Ashdod» et Haifa.

Ces opérations complexes représentent la première mise en œuvre coordonnée pour cibler des cibles vitales à «Ashdod», au sud de «Tel-Aviv», en utilisant des missiles de croisière, tandis que la deuxième partie de l'opération a visé une cible importante à Haïfa, dans le nord d'«Israël», au moyen de drones.

La Résistance islamique en Irak avait révélé de nouvelles opérations militaires imminentes auxquelles elle participera avec des parties de l'axe de la résistance, notamment Ansarullah, contre «Israël».

Ces démarches s'inscrivent dans le cadre de l'encerclement d’«Israël» et de l'ouverture de fronts supplémentaires pour soutenir la résistance palestinienne.

Ce développement notable fait suite à ce que des sources de la Résistance irakienne avaient précédemment évoqué, à savoir une réunion qui s'est tenue en Iran à l'occasion des funérailles du président martyr, Ebrahim Raïssi, réunissant les chefs des factions de résistance irakiennes, libanaises, palestiniennes et yéménites, en présence du commandant du Corps des Gardiens de la Révolution islamique, Ismaël Qaani. Outre ce dernier, la réunion a rassemblé le vice-secrétaire général du Hezbollah libanais, Naïm Qassem, le chef du Bureau politique du mouvement Hamas, Ismaël Haniyeh, le représentant du mouvement Ansarullah yéménite, Mohammed Abdel Salam, et le secrétaire général du mouvement Alnujba' irakien, Akram al-Kaabi, afin de discuter de la guerre dans la bande de Gaza et des moyens de faire face à l'ennemi en menant des opérations militaires conjointes pour l'encercler davantage.

Des médias irakiens ont alors rapporté, citant des sources iraniennes, que ces réunions visaient à confirmer la poursuite du combat jusqu'à la victoire et la gestion des batailles avec la participation de toutes les factions armées, ainsi que l'escalade des opérations militaires contre «Israël».

De fait, la mise en œuvre, par l'axe de la résistance, d'opérations conjointes contre «Israël», montre une coordination étroite entre les parties et un plan solide pour resserrer l'étau sur l'ennemi «israélien». Ainsi, les commandants de la Résistance veulent envoyer un message à l'ennemi, à savoir que ses parties sont en harmonie et qu'elles disposent d'un centre opérationnel commun pour gérer la bataille, prévoyant l'annonce d'opérations précises et directes contre «Israël».

Les analystes soulignent que les discussions rapides ont porté sur les types d'armes et les technologies de pointe que possède la Résistance pour cibler les intérêts des États-Unis et d'«Israël» et les isoler du monde.

Ils estiment qu'après les réunions qui ont eu lieu à Téhéran, il y aura une nouvelle bataille et un nouvel équilibre face à «Israël», ce qui place la résistance en état de guerre et non en état d'usure et de faiblesse.

Pour sa part, la Résistance islamique au Liban et dans le cadre de ses ripostes à l’assassinat du chef militaire, Taleb Abdallah, a haussé le niveau de la confrontation. Mercredi, les médias «israéliens» ont reconnu que plus de 270 roquettes et missiles de plusieurs types, ont été lancés depuis le territoire libanais contre les territoires occupés, alors que certaines cibles sont situées à plus de 40 km de la frontière libanaise.

Les observateurs estiment que ces opérations constituent un minimessage sur le scenario prévu en cas de l’élargissement de la guerre par «Israël», à la lumière des nouveaux types d’arsenaux dévoilés ou encore non-dévoilés par le Hezbollah. Ces armes dont des moyens de défense aérienne et des missiles de grande précision dotés d’une grande capacité destructive, capables de frapper les cibles stratégiques sur tout le territoire palestinien occupé.

Comments

//