noscript

Please Wait...

La droite populiste remporte les législatives européennes, Macron joue au poker et convoque des législatives anticipées

La droite populiste remporte les législatives européennes, Macron joue au poker et convoque des législatives anticipées
folder_openRapports access_time depuis 11 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Céline Farhat

Les résultats des élections européennes 2024 ont constitué un coup de tonnerre : une victoire historique de l'extrême droite en France sur fond de percée dans toute l'Europe.

Les élections européennes qui se sont déroulées le 9 juin 2024 en France et dans les 27 pays de l'Union européenne ont été marquées par une montée inédite de l'extrême droite.

Après le classement historique du Rassemblement national au scrutin européen, le président Emmanuel Macron a décidé de dissoudre l'Assemblée nationale.

Le premier tour des élections législatives anticipées aura lieu le 30 juin.

Suite à cet évènement, l’incertitude plane sur l'orientation politique future de l'Union européenne avec une dérive claire à droite. 

La victoire aux élections européennes a été revendiquée par le Parti populaire européen des chrétiens-démocrates (PPE), mené par la présidente de la Commission Ursula von der Leyen.

Selon les projections du Parlement européen lundi matin, les deux groupes de l'extrême droite, Identité et Démocratie (I&D) et les Conservateurs Réformistes Européens (CRE) où siège Fratelli d'Italia, le parti de la présidente du Conseil italien Giorgia Meloni, obtiendraient respectivement 58 et 73 sièges, soit un total de 131 sur 720. 

Le Parti populaire européen remporte 184 sièges. L'Alliance progressiste des socialistes et démocrates arrive en deuxième position, avec 139 sièges. Renew Europe obtient 80 sièges et les Verts- Alliance libre européenne (Verts/ALE) 52 sièges.

Cela permet de former une majorité d'au moins 361 députés dans l'hypothèse d'une reconduction de la coalition actuelle.

Le taux de participation aux élections législatives européennes est estimé à 51%. En 2019, la participation avait été de 50,66%.

En France, la victoire du Rassemblement national, représenté par Jordan Bardella, constitue un grand revers pour Emmanuel Macron.

Le Rassemblement national (extrême droite) sort grand vainqueur des élections européennes en France loin devant les listes, macroniste et socialiste, selon les estimations du Parlement européens.

Selon les résultats définitifs, la liste menée par Jordan Bardella (28 ans) obtient 31,37% des voix, près de 16 points devant les macronistes menés par Valérie Hayer (14,6%) et la liste PS-Place publique de Raphaël Glucksmann (13,83%).    

La France Insoumise arrive 4ème avec 9,89% des voix, devant la liste LR (7,25%). Les écologistes et Reconquête (parti d'Eric Zemmour) sont tous deux légèrement au-dessus des 5%, mais courent toujours le risque de n'envoyer aucun député au Parlement européen.

Des élections législatives en France

Suite aux résultats des élections européennes, le président Emmanuel Macron a annoncé la tenue d’élections législatives, réclamées par Jordan Bardella, vainqueur des européennes.

«L’issue du scrutin européen n’est pas un bon résultat pour les partis qui défendent l’Europe. La montée des nationalistes et des démagogues est un danger pour notre nation», a déclaré Macron dimanche soir, à la suite de la publication des résultats du scrutin.

La presse européenne a qualifié la dissolution de l’Assemblée nationale française de «Manœuvre risquée», «animal blessé», «séisme politique».

On estime que la convocation d'élections anticipées est une énorme surprise pour la France et un risque considérable pour le président Macron.

Sans majorité, l'adoption d'un projet de loi à l'Assemblée nationale sera risquée. La majorité du pays étant désormais clairement contre lui, toute nouvelle législation risque d'être impétueuse.

Il a donc opté pour la «clarté». Si le RN a la majorité des voix, alors, dit-il, il doit avoir la possibilité de gouverner le pays.

Macron espère évidemment que son parti, la Renaissance, parviendra à se battre lors des élections du 30 juin et du 7 juillet.

Cependant, les probabilités sont en faveur d’une nouvelle victoire du RN. Peut-être pas aussi large que celle des Européennes, mais suffisante pour devenir le premier parti au Parlement.

Le résultat du vote en Allemagne

En Allemagne, la formation d’extrême-droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) a remporté 15,9% des suffrages selon les résultats définitifs, contre 11% en 2019.

Cette montée d’extrême droit a aussi été constatée en Autriche, aux Pays-Bas, en Espagne, en Grèce et en Italie.

Ces résultats donnent l’impression selon laquelle l'atmosphère des années 1930 planerait à nouveau sur l'Europe. Une période où sont nés le nazisme et le fascisme.

Des analystes estiment que le vote est le résultat d'un scrutin marqué par l'inquiétude, le sentiment de faiblesse et de déclin, ainsi que par la guerre en Ukraine.

 

 

Comments

//