noscript

Please Wait...

Kanani : Rien n’indique que les États-Unis recherchent vraiment un cessez-le-feu à Gaza

Kanani : Rien n’indique que les États-Unis recherchent vraiment un cessez-le-feu à Gaza
folder_openPalestine access_time depuis 12 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Nasser Kanani a déclaré : «Depuis huit mois, les crimes de l’entité sioniste contre la population de Gaza se sont poursuivis avec le plein soutien des États-Unis, et il n’y a aucune preuve que les États-Unis recherchent vraiment un cessez-le-feu.»

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Nasser Kanani, a déclaré, ce lundi matin (10 juin), lors de sa conférence de presse hebdomadaire avec les journalistes : «Le crime de l’entité sioniste contre la population de Gaza s'est poursuivi pendant huit mois avec le plein soutien du gouvernement américain depuis le début jusqu'à ce jour, et il n'y a aucune preuve que les États-Unis soient prêts à établir un cessez-le-feu à Gaza.»

Et de poursuivre : «S’ils recherchent sincèrement un cessez-le-feu, ils devraient refuser d’envoyer des armes à l’entité sioniste.»

«Le récent crime barbare de l’entité sioniste est fermement condamné, et la communauté internationale doit assumer ses responsabilités juridiques et humanitaires et prendre des mesures immédiates pour arrêter la machine sioniste à tuer» a-t-il indiqué.

«Les démissions du gouvernement et des responsables militaires et sécuritaires montrent l’effondrement de ce ‘régime’ et son échec à atteindre ses objectifs, et bien sûr ses échecs stratégiques et continus dans la guerre à Gaza», a-t-il ajouté.

Concernant la tenue d'élections à l'étranger et les mesures prises, Kanaani a indiqué : «Après un événement amer et la perte du président martyr Ebrahim Raïssi et ses compagnons, la nation iranienne est à la veille d'un événement politique important et décisif.»

«Les citoyens iraniens à l’étranger devraient avoir le droit de participer aux élections en tant que membres de la société iranienne. Les négociations nécessaires ont été menées avec les autorités des pays concernés pour la participation des Iraniens à l’élection présidentielle», a-t-il précisé.

Concernant les pressions occidentales contre l'Iran et leur objectif, Kanaani a déclaré : «Les actions de certaines parties européennes contre l'Iran dans le cadre de la question nucléaire sont des actions non constructives de la part de parties qui sont elles-mêmes les premiers et les derniers accusés en ce qui concerne la situation nucléaire iranienne et le JCPOA. De telles mesures n’ont aucun fondement juridique ni aucune logique politique acceptable. Au lieu de lancer des accusations contre l’Iran, ils devraient prendre conscience de leur responsabilité et agir selon leur responsabilité.»

 

Comments

//