noscript

Please Wait...

Agressions en Syrie: À l’ONU, la Russie accuse «Israël» de vouloir «alimenter le conflit»

Agressions en Syrie: À l’ONU, la Russie accuse «Israël» de vouloir «alimenter le conflit»
folder_openSyrie access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Les agressions d'«Israël» en Syrie sont «destinées à alimenter le conflit» dans la région, a dénoncé mardi l'ambassadeur russe à l'ONU devant le Conseil de sécurité.

A la demande de l'Iran et de la Russie, le Conseil de sécurité s'est réuni au lendemain du raid aérien israélien qui a visé le bâtiment jouxtant l'ambassade d'Iran, faisant au moins 13 martyrs, dont sept militaires iraniens.

«Nous estimons que de telles actions agressives de la part d'Israël sont destinées à alimenter encore plus le conflit. Elles sont totalement inacceptables et doivent s'arrêter», a déclaré Vassili Nebenzia, dénonçant «une violation flagrante» de la souveraineté territoriale de la Syrie.

Évoquant plus spécifiquement le raid meurtrier contre le consulat iranien, Vassili Nebenzia a réitéré la condamnation de la Russie la veille «dans les termes les plus forts».

«Un tel acte, un acte délibéré, est évident: répondre aux pressions internationales en provoquant l'escalade du conflit et la poursuite de la mort des Palestiniens, pour des calculs politiques», a dénoncé de son côté l'ambassadeur algérien Amar Bendjama, accusant lui aussi «Israël» de vouloir «entraîner toute la région dans le conflit».

La plupart des membres du Conseil ont condamné le raid aérien meurtrier contre le consulat iranien à Damas, soulignant l'inviolabilité des établissements diplomatiques, mais sans mentionner «Israël».

Comme le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres qui a «condamné» l’agression en réaffirmant «le principe de l'inviolabilité des locaux et du personnel diplomatiques et consulaires» dans le cadre du respect du droit international.

Alors que l'Iran a juré mardi de riposter, plusieurs Etats membres se sont inquiétés d'une escalade du conflit.

«Nous ne pouvons confirmer aucune information concernant cet événement», a déclaré l'ambassadeur américain adjoint Robert Wood, reprenant les déclarations de la Maison Blanche qui a estimé que les Etats-Unis n'étaient pas impliqués dans le raid.

«Même s'ils expriment des inquiétudes concernant le débordement des tensions dans la région, les Etats-Unis essaient de détourner la situation pour déstabiliser la Syrie et la région», a répondu l'ambassadrice iranienne adjointe Zahra Ershadi, accusant les Etats-Unis d'être «responsables de tous les crimes commis par l’entité israélienne».

Comments

//