noscript

Please Wait...

Poursuite des manifestations de solidarité avec Gaza malgré la trêve

Poursuite des manifestations de solidarité avec Gaza malgré la trêve
folder_openPalestine access_timedepuis 4 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec PressTV

Des milliers de personnes se sont rassemblées vendredi à travers le monde pour exprimer leur soutien sans faille aux Palestiniens de la bande de Gaza, au premier jour d'une trêve après une cinquantaine de jours de guerre brutale d'«Israël» contre l’enclave palestinienne assiégée.

Les Yéménites ont envahi les rues de la capitale Sanaa et d’autres villes pour exprimer leur soutien aux Gazaouis en brandissant des drapeaux palestiniens et en scandant des slogans pro-palestiniens.

Des manifestations pro-palestiniennes ont eu lieu à Sanaa et dans plusieurs autres gouvernorats, tels que Saada, Taëz, Ibb, Hodeïda, Hajjah, Dhamar, al-Bayda, Maarib, Raymah, al-Mahwit et plusieurs autres villes du pays.

Ils ont salué les opérations militaires en soutien à Gaza lancées par des forces armées yéménites et les mouvements de Résistance islamique au Liban et en Irak.

Ils ont également condamné haut et fort l’invasion brutal de Gaza par l’entité sioniste qui s’effectue avec le soutien des États-Unis et de certains pays européens.

Ils ont dénoncé le silence de certains régimes arabes et appelé à boycotter l’entité sioniste et ses protecteurs occidentaux sur les plans diplomatique et économique.

Ils n’ont pas manqué d’exiger également le procès des dirigeants israéliens pour crimes de guerre contre le peuple palestinien.

Le conseiller du Conseil politique suprême au Yémen, Mohammad Fattah, a condamné les atrocités sionistes et le massacre de civils à Gaza et a averti l'ennemi que si ces crimes se poursuivaient, «Israël paierait un lourd tribut».

Les Istanbuliotes soutiennent Gaza

Toujours vendredi, des centaines de manifestants se sont rassemblés à Istanbul en Turquie pour condamner l’agression israélienne contre Gaza.

Les manifestants ont organisé des prières funéraires par contumace pour deux ressortissants turcs qui, selon les médias locaux, auraient été tués dans un raid aérien israélien contre le sud du Liban.

Depuis le début de la guerre à Gaza, le sud du Liban a été le théâtre d'échanges sporadiques de tirs entre l'armée d’occupation israélienne et la Résistance islamique au Liban, qui aurait tiré plus de 1 000 roquettes, mortiers, missiles et drones sur l’Entité israélienne.

Les Jordaniens soutiennent le cessez-le-feu à Gaza

Par ailleurs, les Jordaniens ont manifesté vendredi à la capitale Amman pour exprimer leur soutien aux Palestiniens après le rétablissement d'un cessez-le-feu temporaire dans l’enclave palestinienne.

Les Jordaniens portaient des pancartes et des banderoles en soutien aux Palestiniens alors qu'ils défilaient dans les rues de la capitale.

«Aujourd'hui est le jour de la victoire, aujourd'hui est le début de l'effondrement d'Israël, aujourd'hui est le début de la victoire de la nation arabe et musulmane, aujourd'hui ce que la Résistance a fait est quelque chose qui ne s'est jamais produit dans l'histoire de l'humanité», s’est félicité le manifestant Abdel Majid Dandis.

Des écoliers pakistanais manifestent pour Gaza

Dans une démonstration de soutien et de solidarité, des milliers d’écoliers d’établissements privés et publics à travers le Pakistan se sont rassemblés lors d’un rassemblement organisé à la capitale Islamabad pour exprimer leur soutien aux enfants palestiniens confrontés aux atrocités israéliennes à Gaza.

L’événement est marqué par des visages jeunes et a résonné de chants d’unité et d’appels à la justice.

Ces enfants pakistanais, armés de compassion, se sont unis pour condamner les injustices auxquelles les enfants palestiniens sont confrontés dans la guerre à Gaza.

Depuis le début de la guerre le 7 octobre, les bombardements israéliens ont fait au moins 14 854 martyrs palestiniens, dont plus de 6 150 enfants et 4 000 femmes. Plus de 36 000 autres ont été également blessés.

Une trêve de quatre jours, négociée par le Qatar, entre «Israël» et le Hamas dans la bande de Gaza est entrée en vigueur ce vendredi 24 novembre dans la matinée.

Comments

//