noscript

Please Wait...

Dix-huit morts en Californie, frappée par deux tueries en 48 heures

Dix-huit morts en Californie, frappée par deux tueries en 48 heures
folder_openAmériques access_time depuis 3 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

Alors que les enquêteurs continuaient d'essayer de percer le mystère entourant le meurtre de 11 personnes dans un dancing de Californie ce week-end, une double fusillade a éclaté lundi dans des exploitations agricoles de cet État de l'ouest des États-Unis, prenant la vie de sept autres victimes.

«Je suis à l'hôpital pour y rencontrer des victimes d'une fusillade de masse lorsqu'on m'éloigne pour m'informer d'une autre fusillade. Cette fois à Half Moon Bay. Tragédie après tragédie», a déploré sur Twitter le gouverneur de Californie, Gavin Newsom. Un individu suspecté d'avoir perpétré ces deux nouvelles attaques, dans deux fermes près de San Francisco, a été placé en détention, ont annoncé les autorités. Les sept victimes sont des travailleurs agricoles chinois et une huitième personne a été grièvement blessée, selon la shérife du comté de San Mateo, Christina Corpus.

Cette tragédie est intervenue moins de 48 heures après l'irruption d'un homme samedi soir dans le Star Ballroom Dance Studio de Monterey Park, 600 km plus au sud, où celui-ci a tiré 42 cartouches et massacré 11 hommes et femmes, tous âgés de plus de 50 ans. Après ce carnage, qui a aussi fait 9 blessés, le tireur, Huu Can Tran, 72 ans, avait tenté de poursuivre sa meurtrière soirée dans un autre dancing non loin de là, mais y avait été désarmé avant de prendre la fuite et de se suicider dans son van, cerné par la police.

«Pas de mobile»

De nombreuses zones d'ombre demeuraient lundi à propos de ce suspect. Son casier judiciaire ne mentionne qu'une arrestation en 1994 pour port illégal d'arme à feu, selon le shérif du comté de Los Angeles, Robert Luna. «Nous n'avons toujours pas de mobile», a reconnu lors d'une conférence de presse le shérif. Les enquêteurs explorent actuellement les liens entre le tueur et les deux salles de danse, en particulier les relations qu'il y entretenait, selon le Los Angeles Times, qui cite des sources policières.

Le président Joe Biden a exprimé son émoi et ordonné la mise en berne des drapeaux fédéraux. En visite à Monterey Park lundi, le gouverneur de Californie Gavin Newsom a fustigé la prolifération incontrôlable des armes à feu aux États-Unis. «C'est une honte», a cinglé le démocrate. «On devrait faire mieux que ça, on devrait montrer la voie au monde, pas simplement répondre à ces innombrables crises et exprimer, encore et encore et encore, ces fichues prières et condoléances.»

Environ 49.000 personnes sont mortes par balles en 2021 aux États-Unis, contre 45.000 en 2020, déjà année record. Cela représente plus de 130 décès par jour, dont plus de la moitié sont des suicides.

Comments

//