noscript

Please Wait...

Sayyed Khamenei appelle le gouvernement central en Irak à étendre son autorité sur le Kurdistan

Sayyed Khamenei appelle le gouvernement central en Irak à étendre son autorité sur le Kurdistan
folder_openIran access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec IRNA

Le Leader de la Révolution islamique de l’Iran, sayyed Ali Khamenei, a souligné lors d'une rencontre à Téhéran avec le Premier ministre irakien Mohamed Chia al-Soudani que les progrès de l'Irak et atteindre sa position élevée et véritable sont dans l'intérêt de la République islamique.

Félicitant l'élection de M. Soudani au poste de Premier ministre irakien, sayyed Khamenei l'a qualifié d'une personne croyante et compétente dont la nomination à la tête du gouvernement irakien est une source de joie. «Nous pensons que vous êtes une personne à la hauteur de faire avancer les affaires et les relations de l'Irak pour amener ce pays à une position indépendante digne de sa civilisation et de son histoire».

Le Leader a décrit l'Irak comme le meilleur pays arabe de la région en termes de ressources naturelles et humaines ainsi que d'antécédents culturels, historiques et civilisationnels.

Et de poursuivre: «Malheureusement, malgré un tel antécédent, l'Irak n'a pas encore été en mesure d'atteindre sa position élevée et véritable, et nous espérons qu'avec la présence de Votre Excellence, l'Iraq pourra réaliser son véritable progrès et atteindre sa véritable position».

Sayyed Khamenei a énuméré la cohérence et l'unité des groupes à l'intérieur de l'Irak comme l’une des nécessités fondamentales pour que l'Irak atteigne sa véritable position, avant d'ajouter: «Une autre exigence pour ce progrès est l'utilisation maximale de forces irakiennes jeunes et motivées».

«Bien sûr, le progrès de l'Irak a des ennemis qui peuvent ne pas montrer d'hostilité en apparence, mais qui n'acceptent pas quand même un gouvernement comme le vôtre, et il vous faut vous tenir fermement contre la volonté de l'ennemi en comptant sur le peuple et les forces jeunes et motivées qui sont déjà sortis victorieux de l'épreuve face à un danger énorme et mortel comme Daech», a-t-il souligné.

Dans le même contexte, le Leader a précisé que les progrès de l'Irak dans l'économie, les services et même l'espace virtuel ainsi que la présentation d'une image adéquate du gouvernement au peuple irakien dépendaient de l'utilisation de l'énorme capacité de la jeunesse irakienne en tant que véritable partisan du gouvernement et a souligné: «Le nouveau gouvernement irakien peut, avec un tel soutien et en utilisant les bonnes ressources financières et les installations qui existent dans ce pays, créer une transformation considérable dans divers domaines, en particulier dans la prestation de services à la population».

Se référant aux paroles du Premier ministre irakien selon lesquelles, conformément à la Constitution irakienne, ils n'autoriseraient aucune partie à utiliser le sol irakien pour perturber la sécurité de l'Iran, sayyed Khamenei a rappelé: «Malheureusement, cela se produit dans certaines régions de l'Irak et la seule solution est que le gouvernement central de l'Irak devrait également étendre son autorité à ces zones».

Le Leader a souligné: «Bien sûr, notre point de vue sur la sécurité de l'Irak est que si une partie a l'intention de perturber la sécurité de l'Irak, nous nous battrons sérieusement contre lui et protégerons l'Irak».

Il a affirmé que «la sécurité de l'Irak est la sécurité de l'Iran, tout comme la sécurité de l'Iran est également influente sur la sécurité de l'Irak».

Et d’ajouter: «Il y a eu de bonnes négociations et accords au cours des périodes précédentes, mais peu d'entre eux ont été mis en pratique ; nous devons donc passer à l'action concernant tous les accords, en particulier dans le domaine de la coopération économique, des échanges de marchandises et de la communication ferroviaire».

Évoquant certaines volontés pour empêcher les ententes et la coopération entre l'Iran et l'Irak, il a déclaré: «Ces volontés doivent être surmontées par l'action».

Lors de cette réunion, à laquelle a également assisté le président iranien, Ebrahim Raïssi, le Premier ministre irakien, M. Soudani, a souligné les relations stratégiques et historiques entre l'Iran et l'Irak: «Un exemple clair de la solidarité entre l'Iran et l’Irak, c'était la guerre contre Daech, dans laquelle le sang des Iraniens et des Irakiens se sont mêlés dans une même tranchée».

Evoquant la détermination du nouveau gouvernement irakien à mettre en œuvre les accords entre les deux pays et à élargir les relations dans divers domaines, notamment dans le domaine économique, M. Soudani a affirmé: «La sécurité de l'Iran et de l'Irak ne sont pas séparées l'une de l'autre, et selon la constitution, nous n'autorisons à aucune partie d'utiliser le sol irakien pour porter atteinte à cette sécurité».

Le gouvernement irakien s'est récemment engagé à déployer des forces dans la zone frontalière du Kurdistan irakien pour rassurer Téhéran. Et mardi, Mohamed Chia al-Soudani a assuré que son gouvernement n'autoriserait aucune partie à utiliser le territoire irakien pour porter atteinte à la sécurité de l'Iran.

Comments

//