noscript

Please Wait...

Sayed Nasrallah: Votre présence importante a semé la terreur dans le cœur des Israéliens ; Nous misons sur votre participation le 15 mai

Sayed Nasrallah: Votre présence importante a semé la terreur dans le cœur des Israéliens ; Nous misons sur votre participation le 15 mai
folder_openRésumés des discours access_time depuis 6 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

Le secrétaire général du Hezbollah sayyed Hassan Nasrallah a prononcé vendredi un discours lors du festival électoral organisé dans la Békaa, avant les élections législatives prévue le 15 mai.

Au début de son discours, sayyed Nasrallah a remercié les participants au rassemblement pour leur présence massive. «Cette présence massive surprendra les comploteurs qui ont parié ces dernières années pour renverser la société de la résistance».

«Votre présence massive reflète votre loyauté envers la résistance car vous êtes le peuple de la résistance, sa main forte, son esprit, ses yeux, son cœur et ses émotions», a-t-il dit.

Avant d’aborder le dossier local, le secrétaire général du Hezbollah s’est arrêté sur le crime commis par les soldats de l'occupation israéliens contre la journaliste Shireen Abu Akleh dans le camp de Jénine en Cisjordanie occupée.

«La martyre Shireen Abu Akleh a été un témoin des crimes de l'ennemi israélien et de l'injustice pratiquée contre le peuple palestinien», a-t-il affirmé, soulignant «la nature barbare de l’ennemi israélien qui n’a pas changé, compte tenu de ses massacres en Palestine, au Liban et en Égypte».

Revenant au sujet des Législatives libanaises, sayyed Nasrallah a déclaré que «la Békaa et ses habitants étaient toujours une partie essentielle de la résistance».

S’adressant au public, il a affirmé: «Votre cher martyr Sayyed Abbas al-Moussawi est tombé en martyre au Liban-Sud et pendant la guerre de juillet, vous étiez présents... Tout au long de l’histoire, vous avez été avec le Hezbollah, le Hezbollah c’est vous!»

«Ils veulent que les citoyens de la Békaa abandonnent la résistance et ses armes via le bombardement politique, médiatique et financier», a-t-il noté.

Dans ce contexte, sayyed Nasrallah a appelé à «se souvenir de ceux qui ont soutenu la résistance, à leur tête la Syrie, et de ceux qui ont soutenu Israël».

«Les relations avec la Syrie sont très importants pour les citoyens de la Békaa», a-t-il souligné.

Et de poursuivre: «Si le plan des groupes terroristes a gagné en Syrie, ils auraient constitué une menace sur la Békaa et tout le Liban».

Sayyed Nasrallah a rappelé que «l’armée libanaise a été interdite par une décision politique de confronter les groupes terroristes dans le jurd».

Et de poursuivre: «Certains partis politiques au Liban ont soutenu les groupes armés tels que Daech et le Front al-Nosra. Ces groupes terroristes ont commis d’horribles massacres contre les musulmans sunnites, et maintenant ils commettent des attaques terroristes quotidiennes en Afghanistan, que les victimes soient chiites ou sunnites».

«Alors que nous jouissons de la sûreté et de la sécurité loin des voitures piégées, c’est grâce au chef martyr Moustafa Badreddine et à ses frères dans la résistance», a-t-il dit.

Cependant, il a appelé le public à prendre une position claire: «Vous allez être avec le fusil et les mains qui l’ont brandi pour combattre dans la Békaa ou avec celles qui a offert le fusil à ceux qui vont vous tué?», s’est-il interrogé.

Le secrétaire général du Hezbollah a consacré une bonne partie de son discours au dossier du développement.

 Concernant le travail ministériel du Hezbollah, sayyed Nasrallah a assuré que «le parti ne gagne pas d’argent des ministères dont il est responsable». «On y dépense plutôt»

Il a par ailleurs promis de «travailler à la réalisation d’un projet stratégique pour la Békaa, un tunnel qui relie la région à Beyrouth».

«L'actuel ministre des Travaux Publics a abordé le projet avec plusieurs pays, et il assurera le suivi de ce projet avec les ministres de la Békaa», a-t-il expliqué.

Sayyed Nasrallah a également promis de «mettre le secteur industriel et agricole parmi nos priorités». «Nous déplorerons davantage d’efforts pour améliorer et vendre les produits agricoles».

Dans ce contexte, il a souligné que «les relations avec la Syrie etaient très importantes pour les citoyens de la Békaa».

Toujours concernant le développement, sayyed Nasrallah a révélé qu’«après l'achèvement de la structure du gouvernorat de Baalbek-Hermel, nous allons travailler sur un projet qui est la décentralisation administrative... Ainsi que sur le dossier du retour des relations libano-syriennes au sein du nouveau Parlement et du gouvernement libanais».

Il s’est ensuite passé dans son discours au-delà de la région de la Bekaa: «Je m’adresse à tous ceux qui voteront le 15 mai, car nous avons entendu des choses très ridicules et étranges, qui soulignent le niveau de décadence éthique et culturelle».

«Certains se présentent comme des leaders qui veulent construire l’État, l’un d’eux est responsable de la disparition de 11 milliards de dollars», a-t-il ironisé.

«Ils considèrent ridiculement les gens comme des imbéciles en les terrifiant du Hezbollah», a ajouté sayyed Nasrallah.

«Les armes de la résistance n’ont empêché personne de régler le problème de l’électricité ou de construire des barrages, et n’ont pas fait les tragiques politiques financières des dernières décennies», a-t-il martelé, rappelant que «Washington a aidé ses alliés à faire passer l’argent des déposants libanais à l’extérieur du pays».

«Ceux qui ont formé leurs listes électorales à l’ambassade US doivent demander à Washington de restituer l’argent des déposants libanais après qu’ils aient été passés en contrebande», a-t-il indiqué.

Dans ce contexte, il a révélé que «les États-Unis interdisaient les investissements au Liban et travaillaient à affamer le peuple libanais».

Le secrétaire général du Hezbollah a cependant exprimé son surpris de «l’état de haine sans précédent» que «nous avons été témoins lors des campagnes électorales au Liban».

«Voter le jour des élections est un message à tous ceux qui conspirent contre la résistance et ses armes, et à ceux qui conspirent contre l’avenir du peuple libanais», a-t-il adressé à la société de la résistance.

Et aux habitants de la Békaa, il a réitéré: «Nous misons sur votre participation, nous vous demandons le 15 mai de voter et de marquer votre honorable empreinte digitale avec de l'encre et non du sang».

«Votre présence importante aujourd'hui a semé la peur et la terreur dans le cœur des Israéliens, et attisé la colère de certains Libanais», a conclu sayyed Nasrallah.

Comments

//