noscript

Please Wait...

Netanyahu va-t-il quitter la politique, en échange d’un accord de compromis et de travaux d’intérêt général?

Netanyahu va-t-il quitter la politique, en échange d’un accord de compromis et de travaux d’intérêt général?
folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis 4 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Le chef du «Likoud» Benjamin Netanyahu et le procureur général Avichaï Mandelblit sont sur le point de conclure un accord qui verrait l’ancien Premier ministre quitter la politique, ont rapporté jeudi les médias israéliens.

Selon les informations, Netanyahu – actuellement le chef de l’opposition – quitterait la «Knesset» et en échange, «l’affaire 2000» serait classée et l’accusation de corruption dans «l’affaire 4000» serait effacée.

En retour, Netanyahu plaiderait coupable aux autres chefs d’accusation de fraude et d’abus de confiance, et recevrait une peine de travaux d’intérêt général sans peine de prison.

Une démission de Netanyahu créerait un tremblement de terre politique en «Israël».

Non seulement cela lancerait une compétition pour le remplacer à la tête du «Likoud», mais cela conduirait aussi probablement à l’effondrement de la coalition actuelle dirigée par Naftali Bennett.

Un nouveau chef du «Likoud» serait en mesure d’éloigner le spectre des partis de droite qui se sont alignés sur le centre-gauche et d’établir une coalition alternative sans que l’entité sioniste ait besoin de se diriger vers de nouvelles élections.

«Channel 12» a rapporté jeudi soir que les négociations entre les parties étaient bloquées sur la question de savoir quand Netnayahu quittera la «Knesset», et si ce sera avant qu’il ne soit condamné en vertu de l’accord de plaidoyer ou après, car cela aurait un impact sur la question de savoir si sa condamnation empêcherait sa capacité à se présenter à une future élection.

La chaîne israélienne a émis l’hypothèse qu’un accord pourrait être signé en quelques jours, Netanyahu aurait entamé des négociations en pensant que Mandelblit, qui quittera ses fonctions au début du mois prochain, est intéressé à terminer son mandat de procureur général avec une «ardoise vierge».

L’ancien Premier ministre espère que la courte fenêtre d’opportunité pourra être utilisée pour négocier un accord de plaidoyer approprié pour lui-même, selon le rapport.

Le «bureau du procureur de l’État» a refusé de confirmer ou de démentir les informations.

«En règle générale, nous ne commentons pas les conversations privées tenues avec les avocats de la défense», a déclaré le «bureau» dans un communiqué.

Netanyahu a été inculpé de corruption, de fraude et d’abus de confiance dans les affaires très médiatisées «1000», «2000» et «4000».

Le chef de l’opposition est actuellement jugé pour corruption dans «l’affaire 4000», «l’affaire Bezeq-Walla».

Les premières étapes du procès Netanyahu ont commencé en janvier et mai 2020, la phase des témoins du procès Netanyahu commençant en avril. Même après la conclusion de «l’affaire 4000», l’accusation passera également beaucoup de temps à argumenter contre Netanyahu dans «l’affaire 1000», «affaire des cadeaux illégaux» et «l’affaire 2000, Yediot Aharonot-Israël Hayom», «tentative d’affaire de corruption des médias».

Comments

//