noscript

Please Wait...

Télégramme

Trois blessés dans une attaque à la roquette visant la Zone verte de Bagdad

Trois blessés dans une attaque à la roquette visant la Zone verte de Bagdad
folder_openMoyen Orient access_time depuis 6 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AFP

Trois personnes, dont deux enfants, ont été blessées jeudi 13 janvier par une roquette qui s'est abattue sur une école située dans la Zone verte de Bagdad, tandis que deux autres roquettes sont tombées dans le complexe de l'ambassade américaine, sans faire de blessé. Ces tirs s'inscrivent dans une vague d'attaques, parfois aussi perpétrées au moyen de drones piégés, contre les troupes et intérêts américains en Irak.

Jeudi soir, «trois roquettes ont été tirées en direction de la Zone verte. Deux d'entre elles sont tombées dans l'enceinte de l'ambassade américaine et une autre sur une école située à proximité. Une femme, une fillette et un jeune garçon ont été blessés», a indiqué à l'AFP un haut responsable militaire irakien sous le couvert de l'anonymat. Une source sécuritaire, qui n'a pas souhaité être identifiée, a, elle, déclaré à l'AFP que les projectiles tombés dans l'enceinte de l'ambassade américaine, située elle-même dans la Zone verte, n'avaient fait «ni mort, ni blessé».

Sur sa page Facebook, l'ambassade a dénoncé une attaque perpétrée «par des groupes terroristes qui tentent de saper la sécurité, la souveraineté et les relations internationales de l'Irak». En début de soirée, des journalistes de l'AFP ont entendu deux explosions ainsi que des tirs provenant de la Zone verte, périmètre ultra-sécurisé où se trouvent de nombreux ministères irakiens, outre l'ambassade américaine.

Attaques de plus en plus fréquentes

Les tirs de roquettes et attaques aux drones piégés visant les troupes et intérêts américains en Irak se sont multipliés ces dernières semaines. La dernière en date remonte au 5 janvier. Cinq roquettes avaient alors été tirées contre une base irakienne abritant des forces de la coalition internationale dans l'ouest du pays. La Zone verte avait, elle, été visée le 19 décembre pour la dernière fois, par deux roquettes. La première avait été abattue dans les airs par les batteries de défense C-RAM et la deuxième était tombée sur une place, endommageant deux véhicules.

Quelque 2500 militaires américains et le millier de soldats de pays membres de la coalition sont aujourd'hui stationnés sur trois bases tenues par les forces irakiennes.

 

Comments

//