noscript

Please Wait...

L’Iran veut faire de l’Amérique latine une «priorité» commerciale, Maduro bientôt à Téhéran

L’Iran veut faire de l’Amérique latine une «priorité» commerciale, Maduro bientôt à Téhéran
folder_openIran access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

L'Iran veut faire des pays d'Amérique latine l'une des «priorités» de ses relations commerciales, a assuré lundi le président iranien lors d'une rencontre à Téhéran avec le ministre vénézuélien des Affaires étrangères.

«L'Amérique latine, en particulier le Venezuela, est l'une des priorités de la diplomatie économique de l'Iran, et nous sommes déterminés à développer nos relations avec ces pays», a indiqué Ebrahim Raïssi, selon l'agence officielle iranienne Irna.

Téhéran souhaite «le développement significatif des relations avec les pays en développement, en particulier ceux qui cherchent à maintenir leur indépendance vis-à-vis des pays dominants», a-t-il ajouté, faisant référence aux Etats-Unis.

En tête d'une délégation, le ministre des Affaires étrangères Felix Plasencia s'est rendu lundi à Téhéran pour rencontrer les responsables iraniens, selon la même source.

Washington a imposé des sanctions sur les exportations de brut du Venezuela et de l'Iran - tous deux d'importants producteurs de brut - ainsi qu'à l'encontre de nombreux responsables gouvernementaux et militaires des deux pays.

«Avec un plan de coopération à long terme entre les deux pays, il existe une vision claire pour l'expansion et l'approfondissement des relations», a indiqué le président Raïssi.

Maduro bientôt à Téhéran

A Téhéran, le chef de la diplomatie du Venezuela a également rencontré son homologue iranien Hossein Amir-Abdollahian.

«Dans les prochains mois, nous aurons la visite du président (vénézuélien) Nicolas Maduro à Téhéran, lors de laquelle sera signé un pacte de coopération de 20 ans», a déclaré M. Amir-Abdollahian, sans préciser sur quoi l'accord porterait.

M. Abdollahian a ajouté que «les relations entre les deux pays sont sur la voie du développement dans divers domaines», soulignant que son pays «soutient le Venezuela et ses responsables et renforcera la coopération avec Caracas à l’avenir».

Il a également appelé le secteur privé iranien à «traiter avec le Venezuela comme une nouvelle opportunité économique».

«L’arrestation de Saab est un enlèvement illégal»

Estimant que «la politique américaine envers le Venezuela n’est pas constructive», il a condamné l’arrestation par Washington de l’émissaire du président vénézuélien, Alex Saab.

M. Saab qui est un homme d’affaire vénézuélien d’origine libanaise avait été arrêté en juin 2020, lors d’une escale aux îles du Cap Vert, selon la radio des îles, puis a été transféré vers les Etats-Unis où les autorités américaines l’accusent de «blanchiment d’argent» pour le compte du gouvernement vénézuélien.

«L’arrestation d’un responsable vénézuélien par le gouvernement américain est un enlèvement illégal», a taclé le chef de la diplomatie iranienne.

M. Plasencia, qui effectue sa première visite étrangère en Iran, a pour sa part salué la position iranienne de solidarité avec son pays dans cette affaire.

«Téhéran est un ami stratégique de Caracas», a-t-il assuré, soulignant que «les discussions étaient importantes et contribueront à améliorer nos conditions économiques qui bénéficieront aux deux peuples».

Le chef de la diplomatie vénézuélienne a transmis le désir de M. Maduro de collaborer avec le peuple iranien, «qui a une histoire qui remonte à 7 000 ans et qui a une grande expérience de résistance».

Et de conclure: «nous voulons apprendre du peuple iranien, et nous voulons construire un avenir basé sur le respect pour les lois internationales, la coopération, la tolérance et la complicité».

Comments

//