noscript

Please Wait...

L’armée de l’occupation arrête des proches des fugitifs de la prison de Gilboa en Cisjordanie (médias palestiniens)

L’armée de l’occupation arrête des proches des fugitifs de la prison de Gilboa en Cisjordanie (médias palestiniens)
folder_openPalestine access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Les forces israéliennes ont arrêté des membres de la famille de plusieurs prisonniers palestiniens qui se sont évadés de la prison de Gilboa (nord), lors de raids nocturnes dans le nord de la Cisjordanie, ont rapporté mercredi matin les médias palestiniens.

Parmi les personnes arrêtées figurent des proches de Mahmoud et Mohammed Al-Arida dans la ville d'Arraba, près de Jénine.

Les deux frères sont des membres du groupe palestinien Jihad islamique, qui purgeaient une peine d'emprisonnement à vie à la prison de Gilboa, d'où ils se sont évadés lundi matin, avec quatre autres hommes.

Selon les médias palestiniens, les troupes ont également arrêté le père de Munadil Nafayat dans la ville voisine de Yaabad. Nafayat, membre du Jihad islamique, était en détention administrative - qui permet l'emprisonnement de suspects sans dépôt de plainte pour des raisons de sécurité - au moment de l'évasion. Il est le seul fugitif à ne pas être accusé d'un crime.

Mardi, le Jihad islamique a envoyé des hommes armés à Jénine en prévision des incursions attendues de l’armée israélienne pour retrouver les six prisonniers, qui sont considérés comme très dangereux.

Le groupe palestinien a mis en garde «Israël» depuis l'évasion contre les raids à Jénine et contre la prise de mesures contre les membres du groupe dans les prisons israéliennes.

«Si l'armée israélienne entre [à Jénine], elle sera confrontée à une puissance de feu importante», a déclaré le groupe lors d'une conférence de presse tenue mardi à Jénine.

De nombreux Palestiniens supposent que certains, voire la totalité, des six évadés chercheraient à gagner le camp de réfugiés de Jénine.

Selon Channel 13, la police aurait réussi à retracer l'itinéraire que les fugitifs ont emprunté après leur évasion, et n'a trouvé aucune preuve que les hommes ont quitté le territoire israélien dans la nuit de mardi à mercredi, ce qui indique qu'ils se trouveraient probablement en «Israël» ou en Cisjordanie occupée.

L'armée pense que les six hommes se sont séparés pour mieux échapper aux forces israéliennes et qu'ils pourraient être armés.

L'armée a également déployé des troupes supplémentaires à la frontière avec la Jordanie, les autorités soupçonnant que certains des fugitifs pourraient tenter de s'enfuir vers le pays voisin d'«Israël».

Comments

//