noscript

Please Wait...

corona1

Attaques israéliennes à al-Qods: le monde arabe en colère

Attaques israéliennes à al-Qods: le monde arabe en colère
folder_openPalestine access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Dans différentes villes du monde arabe, des manifestants sont descendus dans la rue pour protester contre les attaques perpétrées par l'occupation israélienne contre des Palestiniens désarmés dans la mosquée al-Aqsa et des quartiers d’al-Qods occupée (Jérusalem).

Des Marocains ont manifesté dans la capitale Rabat ce lundi en soutien aux Palestiniens, scandant des slogans contre la normalisation des relations entre «Israël» et le Maroc, la qualifiant de «trahison». Ce pays d’Afrique du Nord a rétabli des liens diplomatiques complets avec «Israël» l’année dernière, dans le cadre d’accords négociés par les Etats Unis, sous la présidence de Donald Trump. Le roi Mohammed VI du Maroc s'est cependant dit «profondément inquiet» de «violations inadmissibles» alimentant des tensions.

Au Caire, le ministère égyptien des Affaires étrangères a condamné «fermement la nouvelle incursion des forces israéliennes dans la Mosquée al-Aqsa».

Le Soudan a pour sa part qualifié les mesures prises contre les Palestiniens à al-Qods occupée de «répression» et d'«action coercitive», et exhorté le «gouvernement israélien» à «s'abstenir de prendre des mesures unilatérales diminuant les chances d'une reprise des négociations de paix».

Soutien inconditionnel de la cause palestinienne, l'Algérie a condamné dimanche les «attaques racistes et extrémistes enregistrées dans la ville occupée d'al-Qods contre des civils palestiniens et leur privation de liberté de culte dans la mosquée al-Aqsa». Dans un communiqué, Alger «appelle la communauté internationale, notamment le Conseil de sécurité de l'ONU, à agir de toute urgence pour assurer la protection nécessaire au peuple palestinien et à ses lieux sacrés et à mettre fin à ces actes criminels et à la politique d'occupation israélienne des territoires palestiniens».

La Tunisie a condamné fermement l'agression d'«Israël», réaffirmant son soutien envers le peuple palestinien. Tunis a adressée une demande auprès de l'ONU afin de réunir le Conseil de sécurité.

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues de plusieurs villes syriennes, ainsi que dans la république turque de Chypre du Nord, en Turquie et au Liban, pour protester contre les dernières attaques israéliennes à al-Qods occupée qui ont fait au moins 20 martyrs et plus de 600 blessés parmi la population civile palestinienne.

Comments

//