noscript

Please Wait...

corona1

Sayed Nasrallah: L’axe de la résistance se rétablit de ses crises alors que l’ennemi sioniste est au bord de l’effondrement

Sayed Nasrallah: L’axe de la résistance se rétablit de ses crises alors que l’ennemi sioniste est au bord de l’effondrement
folder_openRésumés des discours access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

A l’occasion de la journée mondiale d’al-Qods, le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a prononcé le discours suivant :

«Que la paix de Dieu soit sur vous (…) Ce jour béni, proclamé par l’imam Khomeiny au lendemain de la victoire de la révolution islamique, et maintenu par le leader de la révolution islamique d'Iran sayed Ali Khamenei, reflète la position inchangée de la République islamique d’Iran envers la cause palestinienne. C’est une cause véridique à laquelle notre attachement relève de nos convictions et non de simples calculs politiques.

Aujourd’hui c’est l’occasion d’exprimer notre position constante envers la cause de la oumma.  Le peuple palestinien demeure ferme et tenace, il est digne de cette responsabilité, de la protection d’al-Qods, de sa terre et de ses droits. ce qui constitue le facteur primordial en faveur de la victoire. Il est toujours attaché à ses droits, ne renonce point à sa terre et est présent sur le terrain pour avorter les projets de l’ennemi. Il poursuit sa lutte sans aucune crainte, malgré l’abandon arabe et la normalisation avec l’ennemi.

L’attachement du peuple palestinien à sa cause constitue la raison majeure qui pousse l’axe de la résistance à poursuivre son soutien. Ce peuple démuni de toute arme affronte la police et les colons sioniste en toute bravoure. Les Israéliens prévoyaient que le peuple palestinien serait affaibli par le coronavirus, le climat politique déprimant et le siège économique. Mais ils ont été choqué par la réalité sur le terrain.

Un autre facteur plus important est celui de l’intervention de Gaza et de ses factions de résistance dans la confrontation en cours à al-Qods. Les médias sionistes et les milieux politiques mettent en garde contre ce développement crucial qui va changer la donne au profit du peuple palestinien.

A ce propos, j’appelle les dirigeants des factions de la résistance à poursuivre cette voie, parce qu’il aura des conséquences très importantes au profit du peuple palestinien, et qu’il changera les règles d’engagement.
Nous sommes conscients et certains que le peuple palestinien est capable de protéger sa terre, ses droits, al-Qods et il incombe à la nation islamique et arabe de le soutenir en ce sens.

1-    L’Iran ne marchande pas aux dépens de ses alliés

Le deuxième facteur est celui de la persévérance de l’axe de la résistance. Certes, l’Iran est le pays le plus fort de l’axe de la résistance, il est combattu farouchement par les Etats-Unis et l’Occident pour le faire fléchir. Tous les calculs sionistes liés à l’Iran se sont avérés erronés, surtout avec le départ de Trump.
Nous pouvons affirmer qu’aujourd’hui l’Iran a surmonté le danger. L’ennemi misait sur une guerre avec l’Iran, tout comme certains pays régionaux. Leurs espoirs ont été douchés.

Le spectre de la guerre ne plane plus aujourd’hui, avec l’administration de Joe Biden qui prône la politique du dialogue et l’ouverture sur l’Iran. Les sanctions seront soit levées à travers l’accord nucléaire, soit combattues en toute fermeté.  Donc, la République Islamique est actuellement plus forte, plus tenace et plus attachée à ses droits.
Les Iraniens ont riposté aux attaques israéliennes contre Natanz, et la riposte la plus retentissante fut celle de la reprise de l’enrichissement de l’uranium à 60%. Les Israéliens sont ainsi glacés d’effroi.  

Au sujet du dialogue entamé entre l’Iran et l’Arabie Saoudite, nous avons lu quelques analystes qui ont appelé les alliés de l’Iran à s’apprêter au pire.

Je rassure ces derniers que l’Iran ne marchande point aux dépens de ses relations avec les alliés. Il n’a jamais fait ceci, même dans les plus dures épreuves. La République Islamique n’a jamais négocié en renonçant à ses alliés. Nous sommes complètement rassurés envers notre grand ami le guide suprême. Ce sont les mercenaires des Etats-Unis qui doivent craindre en réalité le changement de la conjoncture politique dans la région. Ceux qui font des transactions pour des profits matériels doivent avoir peur pour leurs intérêts. Le dialogue irano-saoudien est positif, et nous soutenons toute initiative de rapprochement censée apaiser les tensions dans la région.
Quant à nous, nous sommes tranquilles et nous avons une confiance inégalée dans les dirigeants de la République Islamique.

2- La Syrie en voie de rétablissement  

Passons à la Syrie, de nombreux pays du monde ont entamé des pourparlers et ouvert la voie du dialogue avec la direction syrienne en vue de mettre fin à la guerre. Aujourd’hui, l’Arabie Saoudite ne peut plus proposer à la Syrie de couper ses liens avec l’Iran comme elle l’a fait auparavant, surtout qu’elle négocie actuellement avec l’Iran.
La plus dure échéance que vit la Syrie est celle de la crise économique. D’ailleurs, la Syrie, l’Iran, le Liban, l’Irak, le Yémen vivent dans des conditions économiques délicates, mais les peuples et les directions de ces pays sont décidés à surmonter cette épreuve.
Les Israéliens considéraient à tort que l’axe de la résistance s’effondre. Ils sont aujourd’hui très inquiets.

Le Yémen : une valeur ajoutée à l’axe de la résistance

Au Yémen, nous avons tous assisté au rassemblement populaire massif pour commémorer la journée d’alQods. Le Yémen constitue une valeur ajoutée importante à l’axe de la résistance, grâce à sa jeune direction sage, qui n’accepte pas de renoncer aux droits de son pays.  
Nous sommes sortis de cette bataille plus forts, plus fermes et plus expérimentés. Les Israéliens sont trop inquiets face à notre victoire dans la région.

3- Les changements politiques à l’échelle internationale : l’élection de Joe Biden a changé la situation en faveur de l’axe de la résistance, lui qui prône le dialogue avec notre région, le retrait des troupes US de l’Afghanistan, de l’Irak…

4- l’effondrement de certaines alliances hostiles à l’axe de la résistance. D’autres coalitions, qui paraissaient unies et solides, se sont complètement désintégrées.  
 
5- L’Entité sioniste présente aussi des facteurs de faiblesse et d’effondrement. Elle vit une crise aigüe dans plusieurs domaines. Ceci ne signifie pas qu’elle s’est déjà effondrée, mais il faut faire une lecture réaliste partant des faits tangibles. La crise de direction politique qui se manifeste par des multiples élections dues à l’entêtement de Netayahu qui veut à tout prix rester premier ministre pour échapper à la justice dans des affaires de corruption.
- De plus, le discours de la haine qui place l’Entité au bord d’une guerre civile comme l’avertissent certains experts israéliens.
- Le missile syrien qui s’est abattu aux alentours du réacteur nucléaire de Dimona a choqué les Israéliens quant à l’efficacité des batteries anti-aériennes et du dôme d’acier face aux missiles qui s’abattront dans toute prochaine guerre.
- Certains hauts dirigeants israéliens ont considéré que l’incident survenu au pont de la Galilée lors d’une cérémonie populaire est une preuve sur le manque de préparatifs pour traiter tout état d’urgence.
- La pression israélienne exercée sur l’administration US pour se retirer de l’accord nucléaire avec l’Iran s’est retournée contre les Israéliens eux-mêmes. Parce que l’Iran a repris l’enrichissement d’uranium à 60%, ce qui inquiète énormément l’Entité sioniste.
 - Les multiples manœuvres militaires qui ont lieu chaque mois constituent une preuve tangible sur l’affaiblissement de l’Entité sioniste. Une armée puissante n’a pas besoin de tous ces entrainements.
Donc, tous ces éléments sont des preuves sur les fissures qui menacent l’existence de l’Entité israélienne, certes, les résultats de la dégradation d’une société ne se font pas voir immédiatement. On y assistera dans les années à venir.

Notre responsabilité est de se tenir auprès du peuple palestinien, et tous les libres du monde doivent fournir le soutien nécessaire pour favoriser la victoire du peuple palestinien, et cette victoire n’aura pas soudainement, elle sera le résultat des frappes que subit l’Entité sioniste. Peut-être une frappe décisive viendra changer catégoriquement la situation.

Nous n’intervenons pas dans le tracé des frontières maritimes

Par rapport à la délimitation des frontières maritimes, nous avons déjà dit que le Hezbollah n’interviendra pas dans ce processus. Nous avons nos convictions religieuses et une position propre à ce sujet. Suite à la libération du Sud en 2000, l’Etat libanais a proclamé que les hameaux de Chebaa et les collines de Kfarchouba sont libanais. L’attachement du Hezbollah à la libération de ces terres découle de cet avis, alors que nous n’étions pas représentés dans le gouvernement ni au Parlement. Que l’Etat libanais et le reste des Libanais assument la responsabilité de la délimitation des frontières et s’attachent aux droits de notre pays. Ils ne doivent aucunement renoncer au pétrole, au gaz et aux eaux et ils doivent négocier en se basant sur un facteur de force qu’est la résistance.

Prochaines manœuvres sionistes : gare aux Israéliens !

Pour ce qui est des manœuvres militaires israéliennes d’envergure, qui dureront des semaines, nous décrèterons l’état d’alerte à partir de dimanche et j’avertis l’ennemi contre toute aventure militaire ou sécuritaire dans le cadre de ces manœuvres grandioses.  Nous n’allons tolérer aucune transgression, quoique minime, contre notre pays. Ne tentez pas de changer les règles d’engagement.

Au peuple palestinien qui endure les souffrances, je vous appelle à rester fermes et à persévérer sur la voie prescrite par Dieu, nos potentiels se développent, l’ennemi ne saura freiner l’essor des capacités des factions de la résistance. Nous devons faire preuve de plus de patience, plus de coopération et d’œuvrer main dans la main pour réaliser la victoire promise par Dieu. D’ailleurs les prémices de cette victoire se font voir depuis quelques années. Si nous restons fidèles à notre cause, Dieu nous récompensera et nous assistera pour sortir victorieux.

Comments

//