noscript

Please Wait...

corona1

Sayed Khamenei: Le déclin de l’ennemi sioniste est entamé et il ne s’arrêtera pas

Sayed Khamenei: Le déclin de l’ennemi sioniste est entamé et il ne s’arrêtera pas
folder_openPalestine access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par PressTV

Le Leader de la Révolution islamique sayed Ali Khamenei a prononcé un discours télévisé en direct à l’occasion de la Journée mondiale d’Al-Qods.

Au Nom d'Allah, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux

Louanges à Allah, Seigneur des Mondes, et paix et salutations à notre Maître Muhammad, le dernier des prophètes et le meilleurs parmi toutes les créatures, et à sa Lignée pure et immaculée, ses compagnons élus et ceux qui les suivent jusqu'au Jour du Jugement dernier.

La Palestine est la question la plus importante de la nation islamique

La question de Palestine reste la question la plus d’actualité et la plus importante pour toute l’Ummah islamique. Les politiques du système capitaliste oppressif et cruel, ont chassé des gens de leur maison, de leur patrie et de la terre de leurs ancêtres, pour installer à leur place, un régime terroriste et héberger un peuple étranger.

Les raisons de la création du régime sioniste

Peut-on trouver des raisons plus fragiles et plus faibles que celles qui ont été présentées pour l'établissement du régime sioniste ? D’après ces déclarations, les Européens ont opprimé les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale et par conséquent, l'oppression faite aux Juifs devrait être vengée en déplaçant de chez lui, un peuple de l’Asie de l’Ouest, et en commettant un horrible massacre dans ce pays !

C'est une logique sur laquelle les gouvernements occidentaux se sont appuyés dans leur soutien sans réserve et éhonté au régime sioniste, violant ainsi toutes leurs prétentions mensongères sur les droits de l'homme et la démocratie. Cela fait maintenant 70 ans qu'ils s'appuient sur cette histoire, à la fois ridicule et tragique, et y ajoutent, de temps en temps, un nouveau chapitre.

Combattre le régime sioniste est une responsabilité collective

Dès le premier jour, les sionistes ont transformé la Palestine occupée en base terroriste. «Israël» n'est pas un pays mais plutôt un camp de terroristes opposés à la nation palestinienne et aux autres nations musulmanes. Combattre ce régime cruel, c'est combattre l'oppression et le terrorisme, et c'est une responsabilité collective.

La faiblesse et les divisions au sein de l’Ummah islamique ont préparé le terrain à l'usurpation de la Palestine

Un autre point à noter est que bien que ce régime usurpateur ait été établi en 1948, le terrain pour occuper cette région islamique sensible, avait été préparé des années auparavant. Ces années spécifiques ont coïncidé avec les ingérences actives des Occidentaux dans les pays islamiques, dans le but d’encourager un sécularisme et un nationalisme excessif et aveugle, et avec l'objectif de mettre en place des gouvernements despotiques partisans ou au service de l’Occident. L'étude de ces événements en Iran, en Turquie et dans les pays arabes de l'Asie de l’Ouest à l'Afrique du Nord, révèle cette amère vérité et montre que ce sont la faiblesse et les discordes au sein de l’Ummah islamique, qui ont ouvert la voie à l'usurpation désastreuse de la Palestine, et permis au front de l'arrogance de porter ce coup à l’Ummah islamique.

Synergie de l'Ouest et de l'Est avec les capitalistes sionistes sur la question de l'usurpation de la Palestine

Il est instructif de savoir qu'à cette époque, les deux camps du capitalisme et du communisme se sont entendus avec les richissimes sionistes. Ce sont les Anglais qui ont élaboré et poursuivi le complot, puis les capitalistes sionistes l'ont exécuté avec leur argent et leurs armes. L'Union soviétique a également été le premier gouvernement à reconnaitre officiellement ce régime illégal et a ensuite expédié un grand nombre de Juifs dans cette région.

Le régime usurpateur a été le résultat de la situation du monde islamique d’une part, et du complot, de l’agression et des transgressions de l’Europe, de l’autre.

Changement du rapport de force dans le monde actuel en faveur du monde islamique

Aujourd'hui, la situation dans le monde n'est pas comme celle de cette époque. Nous devons garder cette vérité à l’esprit. Aujourd'hui, le rapport de force a basculé en faveur du monde de l'Islam. Divers incidents politiques et sociaux en Europe et aux États-Unis, ont dévoilé les faiblesses et les troubles profonds et structurels, gestionnaires et moraux des Occidentaux. Les événements électoraux aux États-Unis, et les échecs notoires et scandaleux des responsables fanfarons et arrogants de ce pays, la lutte désespérée d'un an contre la pandémie aux États-Unis et en Europe, et les incidents honteux qui sont arrivés, ainsi que la récente instabilité politique et sociale dans les plus importants pays européens, sont tous des signes de la décadence et du déclin progressif du camp occidental.

Par contre, la croissance des forces de résistance dans les régions islamiques les plus sensibles, le développement de leurs capacités défensives et offensives, la croissance de la prise de conscience, des motivations et de l'espoir dans les nations musulmanes, la tendance croissante à suivre les slogans islamiques et coraniques, et les aspirations croissantes à l'indépendance et à l'autonomie chez ces nations, sont des signes de bon augure et d'un avenir meilleur.

Nécessité pour les pays musulmans de coopérer sur l'axe de la Palestine et d’Al-Quds

Dans cet avenir prometteur, la coopération entre les pays musulmans, doit être l’objectif principal et fondamental, et cela ne semble pas si inaccessible. L’axe autour duquel tourne cette coopération est la question de la Palestine - l'ensemble de ce pays - et le sort de la noble ville de Qods. C'est cette vérité qui a poussé le cœur éclairé du Grand Imam Khomeiny (que Dieu lui accorde Sa miséricorde) à faire du dernier vendredi du Ramadan « la Journée mondiale d’Al-Qods ».

La coopération entre les musulmans sur l’axe de la ville de Quds, est le cauchemar des sionistes et de leurs alliés américains et européens. Le projet avorté appelé « L'accord du siècle » et les efforts visant à normaliser les relations entre quelques faibles gouvernements arabes et le régime sioniste, étaient des tentatives désespérées pour fuir ce cauchemar. Je vous affirme que ces tentatives ne les mèneront nulle part. Le déclin de l'ennemi sioniste est entamé et il ne s'arrêtera pas.

La résistance continue dans les territoires occupés, et le soutien mondial des musulmans aux moudjahidines palestiniens sont des facteurs décisifs pour l'avenir

Deux facteurs seront déterminants dans l'avenir, d'abord et avant tout, la poursuite des activités de résistance dans les territoires palestiniens et le renforcement de la ligne du djihad et du martyre, et deuxièmement, le soutien des gouvernements et des nations musulmanes du monde entier aux moudjahidiness palestiniens.

Nous tous - représentants du gouvernement, intellectuels, religieux, partis et groupes politiques, jeunes courageux et gens de diverses couches sociales - devons retrouver notre place dans ce mouvement collectif et jouer notre rôle. C'est cela qui déjouera les conspirations de l'ennemi et réalisera cette promesse divine : « Ou cherchent-ils un stratagème ? Mais ce sont ceux qui ont mécru qui sont victimes de leur propre stratagème » [Coran 52 :42], et sera comme une manifestation de la fin des temps : « Et Dieu est souverain en Son Commandement : mais la plupart des gens ne savent pas » [Coran, 12 :21].

 

Comments

//