noscript

Please Wait...

alqods2021

Liban: la crise du manque d’oxygène politisée

Liban: la crise du manque d’oxygène politisée
folder_openRapports access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

La crise du manque d'oxygène dans les hôpitaux a pris une dimension politique, suite à l’annonce de la Syrie de la fourniture de 75 tonnes d'oxygène au Liban.

Le directeur adjoint de l'hôpital Ragheb Harb, situé à Tyr au Liban-Sud, dr. Hassan Salami, a révélé à AlAhed que les hôpitaux du sud souffraient de graves pénuries d'oxygène depuis plus d'une semaine.

Salameh a indiqué qu'il y avait deux usines au Liban qui répondent aux besoins des hôpitaux, soulignant que ces deux usines fonctionnent suivant un cartel qui divise le Liban géographiquement. La première usine empêche son homologue d'entrer dans son domaine.

Il a expliqué que l’usine qui fournit de l’oxygène aux régions du sud et de la Bekaa a annoncé il y a une semaine un dysfonctionnement dans son équipement qui l'empêchait de répondre aux besoins du marché.

Et de poursuivre: «Nous avons alors pris une procédure d'achat et demandé au Comité islamique de la santé des appareils électriques d'oxygène d'une capacité de 10 litres, qu'il distribue aux foyers, en prévision de toute pénurie d'urgence à l'hôpital qui pourrait entraîner la mort de patients».

De sa part, le vice-président de l’une des plus grosses usines du pays, Khaled Hadla, a assuré que la production locale était insuffisante et que le Liban importait une partie de ses besoins de Syrie, avant que ce pays ne limite ses exportations pour approvisionner son propre marché.

Après l’annonce de la Syrie de la fourniture d'oxygène au Liban, le chef du Syndicat des Hôpitaux Privés, Suleiman Haroun, a déclaré dans un communiqué que les stocks d’oxygène étaient suffisants, qu’«il y a deux grandes usines d'oxygène au Liban qui répondent à la demande» et qu’il n y avait pas de crise, comme si de rien n'était.

Depuis deux jours, le Liban faisait face à une catastrophe sanitaire. Mais après des appels entre les gouvernements libanais intérimaire et syrien, la Syrie a accepté de fournir 75 tonnes d'oxygène distribués en 3 lots de 25 tonnes chacun pour une durée de trois jours à partir de mercredi.

Comments

//