noscript

Please Wait...

corona

Virus: plus de 2,45 millions de morts, au moins 200 millions de doses de vaccins administrées dans le monde

Virus: plus de 2,45 millions de morts, au moins 200 millions de doses de vaccins administrées dans le monde
folder_openEurope access_time depuis 14 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

Plus de 200 millions de doses de vaccins anti-Covid ont été administrées dans au moins 107 pays ou territoires, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de sources officielles samedi à 10H00 GMT, alors que la pandémie a fait plus de 2,44 millions de morts à l’échelle mondiale.

Quelque 45% des injections ont été réalisées dans les pays riches du G7, dont les membres ont pris vendredi des engagements en faveur d'une meilleure répartition des doses avec les pays pauvres.

Ces sept pays (Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Canada, France, Italie, Japon) qui n'hébergent que 10% de la population mondiale, ont pris vendredi des engagements en faveur d'une meilleure répartition des doses avec les pays pauvres.

Ils ont annoncé plus que doubler leur soutien collectif à la vaccination anti-Covid, à 7,5 milliards de dollars, notamment via le programme onusien Covax, piloté par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

En plus des Etats-Unis, l'Union européenne a doublé sa contribution à un milliard d'euros tandis que l'Allemagne a débloqué de nouveaux fonds.

L'entreprise de biotechnologie américaine Novavax s'est cependant engagée à mettre à disposition de Covax 1,1 milliard de doses de son candidat vaccin.

Livraisons pour l'Afrique

Le programme Covax vise à fournir cette année des vaccins à 20 % de la population de près de 200 pays et territoires participants, et comporte un mécanisme de financement permettant à 92 économies à faibles et moyens revenus d'avoir accès aux précieuses doses.

Parmi les 29 pays considérés comme à «faible» revenu par la Banque mondiale, seuls la Guinée et le Rwanda ont commencé à vacciner.

Le président français Emmanuel Macron a proposé que l'Europe et les Etats-Unis livrent «le plus vite possible» 13 millions de doses de vaccins à l'Afrique pour que le continent puisse vacciner ses 6,5 millions de soignants.

33% des Israéliens ont reçu la seconde dose

Côté vaccination, «Israël» est, de loin, l’entité la plus en avance, près de la moitié (49%) de sa population ayant reçu au moins une injection. Un Israélien sur trois (33%) a même reçu la seconde dose, complétant ainsi le processus de vaccination.

Parmi les pays qui ont passé la barre des 10% de population ayant reçu au moins une dose figurent notamment le Royaume-Uni (25%), Bahreïn (16%), les Etats-Unis (13%), le Chili (12%), les Seychelles (43%) et les Maldives (12%).

Au regard du nombre de doses administrées aux Emirats arabes unis, entre 25% et 50% de sa population a reçu au moins une injection, mais le pays ne communique pas de chiffre plus précis sur le nombre de personnes concernées.

La Russie enregistre un troisième vaccin

Par ailleurs, la Russie a enregistré son troisième vaccin contre le Covid-19, étape préalable à la phase finale des essais cliniques, a annoncé samedi le Premier ministre, promettant d'accélérer les cadences de production.

«Dès le milieu du mois de mars, les premières 120.000 doses (du troisième vaccin) seront mises en circulation. La Russie est aujourd'hui le seul pays où existent déjà trois vaccins», s'est félicité Mikhaïl Michoustine, lors d'une réunion gouvernementale diffusée à la télévision.

Baptisé «Kovivak», ce troisième vaccin a été conçu par le Centre de recherche Tchoumakov de Moscou.

La Russie a déjà enregistré le vaccin Spoutnik V, en août, et EpiVacCorona, homologué en octobre. Elle mène depuis janvier une campagne massive de vaccination de sa population.

Le premier vaccin, dont l'annonce précoce a suscité des doutes au sein de la communauté scientifique, a bénéficié dernièrement d'une reconnaissance de son efficacité dans une étude publiée par la revue médicale The Lancet, validée par des experts indépendants. Il est désormais autorisé dans plus d'une vingtaine de pays, dont l'Argentine, l'Algérie, la Bolivie, l'Iran et le Venezuela.

La Nouvelle-Zélande lance sa campagne

La Nouvelle-Zélande, pays souvent montré en exemple dans la lutte contre le coronavirus, lance pour sa part ce samedi sa campagne de vaccination avec les doses développées par l'alliance américano-allemande Pfizer/BioNTech.

Les premières injections concernent les agents d'immigration et le personnel travaillant dans les centres de quarantaine et le transport aérien.

Le pays n'a enregistré que 26 décès (pour 5 millions d'habitants) depuis le début de la pandémie.

La Roumanie vaccine les sans-abri

Près de 300 sans-abri ont par ailleurs reçu des injections en Roumanie, l'un des premiers pays d'Europe, avec le Danemark, à s'attaquer à l'immunisation de cette catégorie vulnérable.

«Ces personnes sont parmi les plus exposées au risque de contamination. Pour la plupart d'entre elles, respecter les gestes barrière est difficile», selon le secrétaire d'Etat à la Santé Andrei Baciu.

#VaccinsVIP

En revanche, le ministre de la Santé argentin, Gines Gonzalez Garcia, a démissionné à la demande du président Alberto Fernandez, après des révélations selon lesquelles il proposait à ses amis de se faire vacciner au ministère sans prendre rendez-vous dans un hôpital.

Le scandale a provoqué une déferlante de réactions sur les réseaux sociaux sous le hashtag #vacunasvip (#vaccinsVIP).

Un scandale similaire a éclaté au Pérou, autour de la vaccination en toute discrétion de 487 personnalités, parmi lesquelles un ex-président, deux ministres, des fonctionnaires, des universitaires, des hommes d'affaires et le nonce apostolique, avant même le début de la campagne.

Mesures renforcées

Les pays du monde poursuivent l’intensification des mesures de restrictions pour lutter contre la pandémie.

Le ministère italien de la Santé a annoncé un renforcement des mesures dans trois régions, mais a épargné de nouvelles restrictions aux deux plus grandes villes, Rome et Milan. La région de Campanie, qui comprend Naples, l'Emilie-Romagne avec son chef-lieu Bologne et le petit Molise, passeront de la catégorie «jaune» (risque modéré) à la catégorie «orange» (risque moyen) à partir de dimanche.

La fermeture de la frontière entre les Etats-Unis et le Canada à tous les déplacements non-essentiels a été prolongée d'un mois, jusqu'au 21 mars, a indiqué vendredi le gouvernement canadien.

Et le ministre français de la Santé, Olivier Véran, demande au préfet et aux élus des Alpes-Maritimes (région de Nice, sud-est) de prendre d'ici à dimanche soir des «mesures complémentaires», comme une «accentuation du couvre-feu» ou un «confinement partiel ou total», pour faire face à la flambée du Covid-19.

Plus de 2,45 millions de morts

À l’échelle mondiale, la pandémie a fait plus de 2,45 millions de morts dans le monde depuis fin décembre, sur près de 111 millions de contaminations confirmées, selon un bilan établi par l'AFP samedi à 11H00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (495.804), devant le Brésil (244.765) et le Mexique (178.965).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques.

Comments

//