noscript

Please Wait...

corona

Covid-19: plus de 800 000 morts recensés en Europe, le Liban reçoit les premières doses du vaccin

Covid-19: plus de 800 000 morts recensés en Europe, le Liban reçoit les premières doses du vaccin
folder_openEurope access_time depuis 15 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

Alors que le Liban a reçu samedi les premières doses du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19, plus de 800 000 décès du Coronavirus ont été officiellement enregistrés en Europe depuis le début de la pandémie en décembre 2019, selon un comptage réalisé par l'AFP samedi à 17 h 30 à partir de bilans fournis par les autorités de santé.

Les 52 pays et territoires de la région (qui inclut la Russie et la Turquie) totalisaient 800 361 décès (pour 35 395 270 cas déclarés), devant l'Amérique latine et les Caraïbes (635 834 morts, 20 021 361 cas), les États-Unis/Canada (502 064, 28 312 719), et l'Asie (247 730, 15 641 940).

Plus de 4 000 décès par jour

La semaine dernière, la région enregistrait en moyenne 4 478 décès par jour, soit 14 % de moins que la semaine précédente. Depuis le 11 novembre, la région enregistre au moins 4 000 décès chaque jour, en moyenne, atteignant même 5 700 décès fin janvier, son record depuis le début de la pandémie. Depuis un mois, la tendance des contaminations connaît une nette baisse en Europe. Si la courbe de la moyenne des décès quotidiens s'affaisse également, la dynamique reste plutôt constante lorsque replacée dans une temporalité plus longue.

En effet, depuis début novembre, 100 000 décès sont enregistrés tous les 20 jours environ. Le seuil du demi-million de morts a été passé le 17 décembre, celui des 600 000 le 7 janvier puis les 700 000 le 25 janvier.

Les pays les plus touchés en Europe sont le Royaume-Uni avec 116 908 morts pour 4 027 106 cas, l'Italie avec 93 045 décès (2 697 296 contaminations), la France (81 488, 3 427 386) la Russie (79 696, 4 057 698) et l'Espagne (64 747, 3 056 035).

Rapporté à la population, le pays le plus touché par la pandémie est la Belgique avec 186 morts pour 100 000 habitants, suivi par la Slovénie (178), le Royaume-Uni (171), la République tchèque (169) et l'Italie (154). Les chiffres de morts se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays et excluent les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques sur la base d'études de surmortalité, comme cela a été le cas en Russie, au Royaume-Uni et en Espagne.

2,38 millions de morts dans le monde

Au niveau mondial, le Covid-19 a causé 2,38 millions de morts depuis le début de l'épidémie en décembre 2019.

Après les Etats-Unis (480.902 morts), les pays les plus endeuillés sont le Brésil (237.489), le Mexique (172.557), l'Inde (155.550) et le Royaume-Uni (116.287).

Le nombre des victimes est globalement sous-évalué. Il se fonde sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé mais exclut les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques.

Le Liban reçoit les premières doses du vaccin

Pendant ce temps, le Liban a reçu samedi les premières doses du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19, à la veille du coup d'envoi des vaccinations dans le pays en crise où le secteur hospitalier est mis à rude épreuve.

Le ministre de la Santé, Hamad Hassan, a été à l'aéroport de Beyrouth pour la réception des 28.500 doses arrivées de Belgique. «Ce rêve s'est concrétisé grâce au soutien de nos partenaires internationaux», s'est-il félicité.

«Le vaccin parviendra à tous les citoyens libanais dans tout le pays», a insisté M. Hassan. «Les réfugiés syriens et palestiniens» y auront également accès.

Le pays de quelque six millions d'habitants, dont plus d'un million de réfugiés syriens et palestiniens, attend deux millions de doses de vaccins Pfizer/BioNTech, qui arriveront progressivement dans les semaines à venir.

La première phase de vaccinations concernera le personnel médical et les plus de 75 ans. Elle débutera dimanche avec le personnel médical de trois hôpitaux de Beyrouth, dont l'hôpital Rafic Hariri, principal établissement public mobilisé contre la pandémie.

Le Premier ministre démissionnaire Hassan Diab, 61 ans, devrait être aussi vacciné, selon ses services. En raison de leur âge, le président Michel Aoun, 87 ans, et le chef du Parlement, Nabih Berri, 83 ans, font partie de la catégorie de population habilitée à recevoir le vaccin en priorité.

Un demi-million de personnes se sont enregistrées sur la plateforme en ligne pour être vaccinées, selon le ministère de la Santé.

Pas de fin de la pandémie sans accès équitable au vaccin

Dans ce contexte, des experts ont mis en garde samedi que les vaccins ne permettront pas de mettre un terme à la pandémie si tous les pays ne reçoivent pas des doses de façon rapide et équitable.

Alors que plusieurs pays envisagent la mise en place de passeports vaccinaux avant la reprise des déplacements internationaux, les auteurs de cette lettre ouverte publiée dans The Lancet estiment que l'accumulation des doses de vaccins dans les pays les plus riches risque de prolonger la crise sanitaire.

Record d'hospitalisations au Pérou

Par ailleurs, le Pérou, confronté à sa deuxième vague de Covid-19, a enregistré son record d'hospitalisations liées au coronavirus, avec 14.333 patients hospitalisés, a annoncé le ministère de la Santé.

Au cours des dernières 24 heures, 213 nouvelles admissions ont eu lieu, ce qui porte le nombre total des patients hospitalisés à 14.333, selon les chiffres officiels. Le record précédent, 14.181, avait été atteint le 17 août. Le nombre des contaminations et des décès a quadruplé par rapport à fin décembre.

Mise en garde contre une «4e vague» en Iran

En Iran, le président Hassan Rohani a mis en garde samedi contre une «quatrième vague» de Covid-19, après une hausse du nombre de cas dans certaines régions.

Après plusieurs semaines de faibles niveaux de contamination, certaines villes de la province du Khouzestan, dans le sud-ouest du pays, sont désormais zones «rouges», a-t-il averti.

L'Iran est le pays du Moyen-Orient le plus frappé par la pandémie de coronavirus avec près de 59.000 décès sur plus de 1,5 million de personnes contaminées.

Pas de confinement local pour l'heure dans l'est de la France

En Moselle (est), département français durement touché par l'épidémie, notamment avec une progression du variant sud-africain, les écoles restent ouvertes et il n'y a pas de confinement local, les mesures actuelles apparaissant «à ce jour suffisantes», ont annoncé samedi les autorités.

Comments

//