noscript

Please Wait...

Premier anniversaire du martyre du général Soleimani

Iran: «Si les sanctions ne sont pas levées, les inspecteurs de l’AIEA seront expulsés»

Iran: «Si les sanctions ne sont pas levées, les inspecteurs de l’AIEA seront expulsés»
folder_openIran access_time depuis 12 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Si les sanctions américaines contre l'Iran ne sont pas levées dans les prochaines semaines, la République islamique se résoudra à expulser les inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) le 21 février, a affirmé samedi un membre de la présidence du Parlement iranien, selon l'agence de presse semi-officielle Mehr.

«Si les sanctions contre la République islamique d'Iran ne sont pas levées d'ici le 21 février, en particulier celles ciblant les domaines de la finance, de la banque et du pétrole, nous expulserons définitivement les inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique du pays», a déclaré Ahmad Amirabadi lors d'une interview télévisée.

«Si les sanctions ne sont pas levées à la date mentionnée, la République islamique d'Iran arrêtera définitivement la mise en œuvre volontaire du Protocole additionnel; c'est la loi du Parlement iranien et le gouvernement s'est engagé à l'appliquer», a-t-il précisé.

Le député souligne qu'il s'agit d'un délai d'un mois accordé aux Américains à partir de la date de l'entrée en fonction du président élu Joe Biden le 21 janvier.

«Nous ne voyons aucune raison de remplir nos obligations tant que les sanctions ne sont pas levées», a-t-il martelé, affirmant que «l'objectif principal du JCPOA (accord sur le nucléaire iranien de 2015) était de lever les sanctions, ce qui n'a pas eu lieu».

«La mise en œuvre des engagements iraniens (selon le JCPOA) sans la levée des sanctions est au détriment de la nation iranienne, et jusqu'à présent seule la nation iranienne a souffert, tandis que les Américains et les Européens n'ont subi aucun préjudice», a-t-il insisté.

 

Comments

//