noscript

Please Wait...

Normalisation: un webinaire réunit des professionnels arabes et israéliens des médias

Normalisation: un webinaire réunit des professionnels arabes et israéliens des médias
folder_openMoyen Orient access_time depuis 27 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Plus d’une douzaine de professionnels de la communication, de journalistes et d’universitaires du monde arabe, y compris de pays n’ayant pas de liens formels avec «Israël», ont participé lundi à un forum en ligne sans précédent pour discuter avec des journalistes israéliens et plusieurs hauts fonctionnaires du rôle des médias dans l’établissement de la paix au Moyen-Orient.

Les participants ont salué non seulement les nouveaux partenaires de paix d’Israël – les Émirats arabes unis et Bahreïn – mais aussi l’Arabie saoudite, le Soudan et l’Algérie, où chaque action considérée comme une «normalisation» des liens avec «Israël» est toujours considérée comme un crime.

Le ministre israélien de la Coopération régionale Ofir Akunis a exhorté les organisateurs du webinaire, un groupe appelé Conseil arabe pour l’intégration régionale, à organiser une délégation de professionnels des médias de toute la région en «Israël». «Il n’y a pas d’autre moyen, c’est la meilleure façon de couvrir l’‘État’ (Entité) d’Israël de près – sa beauté, son hospitalité, et bien sûr toutes les possibilités de coopération bilatérale qui existent».

Le Conseil arabe pour l’intégration régionale est une initiative panarabe visant à lutter contre le tabou des interactions avec l’ennemi israélien qui existe dans toute la région. Son coordinateur général est l’auteur et militant Joseph Braude, qui a animé l’événement.

Le président de l’Entité israélienne Reuven Rivlin n’a pas participé directement à l’événement, mais Ofir Gendelman, le porte-parole du Premier ministre Benjamin Netanyahu auprès des médias arabes, a lu une déclaration en son nom, en hébreu et en arabe.

«Le rôle des médias est de transmettre cela avec clarté et précision à vos publics», a-t-il dit. «Je suis sûr que vos lecteurs et vos téléspectateurs sont intensément curieux et qu’ils veulent de toute urgence mieux connaître la société israélienne». Je vous encourage à faire de grands rêves – des programmes d’échange, des productions communes et des programmes éducatifs pour les jeunes journalistes, et j’espère que vous enverrez des correspondants ici pour couvrir l’‘État’ (Entité) d’Israël et sa société, comme j’espère que nos médias le feront dans vos pays».

De nombreux intervenants ont demandé que les nouveaux accords de normalisation se traduisent par des projets communs et des partenariats durables.

Comments

//