noscript

Please Wait...

Coronavirus: plus de 910.000 morts dans le monde, «dégradation manifeste» en France

Coronavirus: plus de 910.000 morts dans le monde, «dégradation manifeste» en France
folder_openEurope access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Alors que le coronavirus continue de semer mort et chaos à l’échelle mondiale avec plus de 910.000 morts recensés, près de la moitié de la France est désormais classée en rouge après une «dégradation manifeste» de la situation épidémique dans ce pays.

L'évolution de la situation épidémiologique du coronavirus en France fait «apparaître une dégradation manifeste», a déclaré vendredi le Premier ministre français Jean Castex.

«Le virus n'a pas baissé d'intensité et est là pour quelques mois encore mais nous devons réussir à vivre avec lui sans nous laisser entraîner à nouveau dans une logique de confinement généralisé», a-t-il souligné.

42 départements en rouge

A travers le pays, 42 départements sont désormais classés en rouge, avec une circulation active du virus, a-t-il précisé.

La France a enregistré 9.406 nouveaux cas de Covid-19 selon des chiffres publiés vendredi par Santé public France. Un chiffre inférieur au record de la veille (9.843) mais qui confirme la circulation active du virus sur le territoire. Le taux de positivité des tests reste stable, à 5,4%. 106 clusters ont été également détectés en une journée, selon Santé publique France.

Au total, 30.983 personnes sont mortes du coronavirus depuis le début de l'épidémie, dont 40 décès en 24 heures. En une semaine, 2.357 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées, dont 389 en réanimation.

Nouvelles mesures dans les pays européens

Comme la France, d’autres pays européens prennent également de nouvelles mesures.

En Espagne, la situation inquiète également. Plus de 12.000 nouveaux cas ont été notifiés vendredi, selon le dernier bilan publié par le ministère de la Santé, chiffre qui constitue un record dans ce pays depuis le début de la pandémie.

L'Espagne a été cette semaine le premier pays d'Europe occidentale à dépasser la barre du demi-million de cas.

La Suisse a placé neuf régions métropolitaines françaises, dont Paris et sa région et la Provence-Alpes-Côte-d'Azur, en zone à risque élevé en raison du nombre important de cas d'infections.

La Lettonie a pour sa part rétabli samedi la quarantaine obligatoire de 14 jours aux arrivants de l'Estonie voisine à cause d'une recrudescence de cas de contaminations au Covid-19 dans ce pays, a annoncé vendredi le ministère estonien des Affaires étrangères.

Outre Manche, les restrictions se font plus sévères. Les rencontres entre amis ou familles seront interdites à compter du 15 septembre à Birmingham, deuxième ville du Royaume-Uni en raison d'une poussée de cas de Covid-19, ont annoncé les autorités locales. Les habitants peuvent toujours se rendre dans les cafés, restaurants ou magasins mais ne peuvent rencontrer d'autres personnes de foyers différents.

Plus de 910.000 morts

La pandémie a fait plus de 910.000 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi.

Plus de 28 millions de cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché avec 191.802 décès, suivis par le Brésil (130.396), l'Inde (75.271), le Mexique (70.183) et le Royaume-Uni (41.608).

Le Mexique enregistre plus de 70.000 morts

Le Mexique a par ailleurs dépassé vendredi le seuil des 70.000 morts du Covid-19, un bilan supérieur aux projections les plus pessimistes des autorités sanitaires pendant la pandémie. Au cours des dernières 24 heures, 534 personnes sont mortes du Covid-19, portant le bilan total à 70.183 décès, a annoncé lors d'une conférence de presse un responsable du ministère de la Santé, Ricardo Cortés.

Le ministère avait d'abord estimé à 8.000 le nombre de morts qui seraient provoquées par l'épidémie, avant de passer à 30.000 puis 60.000 dans le cadre d'un scénario «catastrophe».

Quelque 5.935 nouveaux cas de contamination ont par ailleurs été recensés lors des dernières 24 heures, soit 658.299 au total, a précisé M. Cortés, en soulignant que ce chiffre était en hausse après quatre semaines de baisse.

«Néanmoins, le taux de positivité (au Covid-19) continue à diminuer. Ce qui nous semble être une nouvelle encourageante», a-t-il affirmé.

Le Mexique a instauré un confinement le 23 mars pour lutter contre la propagation du coronavirus, en n'autorisant que la poursuite des activités essentielles. Depuis le mois de juin, certains secteurs de l'économie ont repris très progressivement mais les écoles, notamment, restent fermées.

Le Brésil franchit le seuil des 130.000 morts

Toujours en Amérique latine, le Brésil a franchi vendredi le seuil des 130.000 morts du Covid-19, avec une baisse encourageante de la moyenne des décès quotidiens mais des inquiétudes persistantes dans un pays où la pandémie a exacerbé les inégalités sociales et les tensions politiques.

Le ministère de la Santé a fait état de 874 décès et 43.178 nouvelles contaminations lors des dernières 24 heures, ce qui, plus de six mois après la confirmation du premier cas, porte à 130.396 le nombre de morts et à 4.282.164 celui des contaminés.

Les Etats-Unis isolés à l'Onu

Côté réponse à la pandémie, les Etats-Unis n'ont été soutenus vendredi que par «Israël» pour refuser lors d'un vote à l'Assemblée générale de l'ONU une résolution pour une «action globale et coordonnée» face à la pandémie et qui souligne le «rôle crucial» de l'OMS.

Négocié depuis mai, ce texte a été adopté à une majorité écrasante par 169 pays sur les 193 des Nations unies. L'Ukraine et la Hongrie se sont abstenues.

Un cardinal proche du pape testé positif

Sur un autre plan, le cardinal philippin Luis Antonio Tagle - étoile montante asiatique de l'Eglise catholique promue récemment à des hautes fonctions au Saint-Siège par le pape François - a été testé positif au coronavirus dans son pays, a indiqué le Vatican.

Neymar annonce son retour à l'entraînement

Par ailleurs, la superstar brésilienne du Paris SG Neymar a annoncé sur les réseaux sociaux son retour à l'entraînement, suggérant qu'il était bien guéri du coronavirus, contracté début septembre.

Contacté par l'AFP, son club n'a pas confirmé s'il s'était entraîné vendredi.

En revanche, Paul Pogba - forfait pour la Ligue des Nations avec la France après un test positif - est incertain pour le premier match de championnat de Manchester United, dans huit jours, selon l'entraîneur Ole Gunnar Solskjaer.

Comments

//