noscript

Please Wait...

L’Iran appelle à ne pas politiser l’explosion à Beyrouth, après la visite du président français au Liban

L’Iran appelle à ne pas politiser l’explosion à Beyrouth, après la visite du président français au Liban
folder_openLiban access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

L'Iran a déclaré lundi que les pays devraient s'abstenir de politiser l'explosion meurtrière survenue mardi dernier au port de Beyrouth après la visite du président français, appelant par ailleurs les États-Unis à lever les sanctions contre le Liban.

Interrogé lors d'une conférence de presse sur le déplacement d'Emmanuel Macron jeudi à Beyrouth, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Moussavi, a déclaré que «l'explosion [survenue dans la capitale libanaise] ne devait pas être utilisée à des fins politiques».

«Certains pays ont essayé de politiser cette explosion afin de servir leurs propres intérêts», a insisté le responsable iranien.

Au cours d'une visioconférence coorganisée dimanche par la France et l'ONU pour le Liban, une trentaine de pays ont mobilisé une aide d'urgence de 250 millions d'euros, promettant qu'elle serait «directement» distribuée à la population et appelant à une enquête «transparente» sur les causes de la catastrophe.

«Les participants ont convenu que leur assistance devrait (...) être coordonnée sous l'égide des Nations unies et fournie directement à la population libanaise, avec le maximum d'efficacité et de transparence», ont déclaré les représentants d'une trentaine de pays, dont Donald Trump, dans un communiqué à l'issue de la réunion.

«Si l'Amérique est honnête sur son offre d'assistance au Liban, elle doit avant tout lever les sanctions», a noté Abbas Moussavi, le Liban étant depuis quelques mois sous le coup de sanctions américaines.

 

Comments

//