noscript

Please Wait...

Coronavirus en France: nouveau protocole sanitaire à l’école, sans distanciation physique

Coronavirus en France: nouveau protocole sanitaire à l’école, sans distanciation physique
folder_openFrance access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Mercredi 5 août, à un mois de la rentrée, une nouvelle version du protocole sanitaire pour les établissements scolaires a été mise en ligne par le ministère de l'Éducation nationale. Applicable dès septembre, cette communication sur le sujet s'est faite en toute discrétion.

Alors que de nombreux parents s'inquiètent sur les risques de contaminations liés au retour des vacances en classe, ce protocole pose comme objectif principal l'assouplissement des règles afin de ne pas entraver le retour de tous les élèves en septembre.

Dans les salles de classe et autres espaces clos, la distanciation physique n'est plus obligatoire lorsqu'elle n'est «pas matériellement possible ou qu'elle ne permet pas d'accueillir la totalité des élèves», précise le protocole.

Dans les cours de récréation et autres espaces extérieurs également, la distanciation physique ne s'appliquera pas non plus.

Le masque est obligatoire pour les élèves de plus de 11 ans en intérieur et extérieur, «lorsque la distanciation d'un mètre ne peut être garantie».

Les enseignants de maternelle sont en revanche exemptés du port du masque. Les professeurs d'écoles élémentaires, de collèges et de lycées devront l'arborer, sauf distanciation d'au moins un mètre des élèves.

Autre grand changement par rapport à la précédente rentrée post-confinement - l'accès aux jeux, aux bancs et espaces collectifs extérieurs sera désormais autorisé, avec «la mise à disposition d'objets partagés au sein d'une même classe ou d'un même groupe constitué (ballons, jouets, livres, jeux, journaux, dépliants réutilisables, crayons, etc.)».

Enfin, la limitation du brassage entre classes et groupes d'élèves n'est plus obligatoire. Chaque établissement pourra organiser le déroulement de la journée et des activités scolaires comme il le souhaite mais en limitant «dans la mesure du possible les croisements importants».

Par ailleurs, le ministère de l'Enseignement supérieur a également dévoilé jeudi un nouveau protocole pour les universités, «plus souple», qui doit permettre le retour des étudiants.

Le port du masque sera obligatoire dans les cas où les règles de distanciation - un mètre entre chaque étudiant soit un siège laissé vacant dans les espaces clos - ne pourront pas être respectées.

Pour Hervé Morin, président centriste de la région Normandie et ancien ministre de la Défense, la rentrée scolaire serait «dans un état d'impréparation absolument totale»: «pour l'instant, on n'est absolument pas en mesure de savoir dans quelles conditions on va reprendre l'école», a-t-il assuré en évoquant les sujets de la taille des classes, de l'enseignement à distance ou de la distanciation dans les transports scolaires.

Il faut selon lui «se mettre autour de la table très rapidement, dès le 15 août», pour «organiser des schémas permettant de pouvoir reprendre l'école dans des conditions sanitaires satisfaisantes».

Comments

//