noscript

Please Wait...

Bombardements israéliens à la frontière: le gouvernement libanais va déposer une plainte à l’ONU

Bombardements israéliens à la frontière: le gouvernement libanais va déposer une plainte à l’ONU
folder_openLiban access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Le gouvernement libanais a décidé mardi de déposer une plainte auprès des Nations unies après les bombardements israéliens contre le Liban-Sud qui ont eu lieu la veille, lundi, condamnés dans la journée par le président Michel Aoun et le Premier ministre Hassan Diab.

La tension entre le Liban et «Israël» a dégénéré lundi en une escalade militaire, l'entité sioniste accusant le Hezbollah d'avoir mené «une tentative d'incursion», malgré le démenti du parti libanais qui a affirmé qu'«Israël» a unilatéralement ouvert le feu, qualifiant de «totalement fausses» ces accusations.

Sous prétexte de cette «infiltration», l’armée de l’occupation israélienne a procédé à des tirs d'artillerie sur un secteur frontalier, provoquant des dégâts dans la demeure d'un civil dans le village de Hebbarieh.

Cet accès de tension est intervenu après le martyre d’un combattant du Hezbollah, Ali Kamel Mohsen, le 20 juillet dernier dans un raid israélien en Syrie.

Le chef de l'Etat a condamné cette «agression» qui constitue «une menace au climat de stabilité dans le Sud», notant qu'elle intervient alors que le Conseil de sécurité doit examiner prochainement le renouvellement du mandat de la Finul qui arrive à échéance le 31 août.

Le chef du gouvernement a qualifié, lui, ces actes de «dangereuse escalade militaire» et a dit craindre «un dérapage de la situation dans les prochains jours».

Comments

//