noscript

Please Wait...

Téhéran: Les USA n’ont aucun argument juridique pour être «participant» à l’accord nucléaire

Téhéran: Les USA n’ont aucun argument juridique pour être «participant» à l’accord nucléaire
folder_openIran access_timedepuis 5 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Irna

Les États-Unis n'ont AUCUN argument juridique pour être «participant» à l’accord sur le nucléaire iranien, a déclaré l’ambassadeur et représentant permanent de l’Iran auprès des Nations Unies, Majid Takht-Ravanchi, en réaction aux tentatives du secrétaire d'État américain Mike Pompeo d'étendre les restrictions militaires contre l'Iran dans le cadre de la résolution 2231.

Les nouveaux efforts de Washington pour faire pression sur l’Iran par la résolution 2231 sont vains, a indiqué Majid Takht-Ravanchi.

La résolution 2231 fait référence aux «participants du JCPOA», a déclaré Takht-Ravanchi, rappelant à Pompeo que, le 8 mai 2018, son patron a déclaré «cesser la participation américaine au JCPOA». En tant que tel, les États-Unis n'ont AUCUN argument juridique pour être «participant».»

Selon un rapport du New York Times, Washington prépare un argument juridique selon lequel les États-Unis participent toujours à l'accord nucléaire de 2015 avec l'Iran afin de mettre plus de pression sur l'Iran.

«Le secrétaire d'État Mike Pompeo prépare un argument juridique selon lequel les États-Unis restent un participant à l'accord sur le nucléaire iranien auquel le président [américain] [Donald] Trump a renoncé», indique le rapport, ajoutant que le nouveau plan «fait partie d'une stratégie complexe pour faire pression sur le Conseil de sécurité des Nations Unies pour qu'il prolonge l'embargo sur les armes imposé à Téhéran ou que des sanctions beaucoup plus sévères soient imposées au pays».

Plus tôt lundi, Zarif s'est exprimé sur Twitter pour condamner les nouveaux plans américains, exhortant Pompeo à «arrêter de rêver». Il a noté que les États-Unis avaient déjà déclaré «cesser la participation américaine» au JCPOA.

 

Comments

//